Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Start

SIMONE VEIL

UNE JEUNESSE AU TEMPS DE LA SHOAH

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

LA SUITE

Simone Veil née Simone Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris, est une magistrate et une femme d’État française. Née dans une famille juive aux origines lorraines.

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

appuiez ici pour la vidéo

LA SUITE

la déportation de simone veil

Simone Veil raconte son arrestation par les Allemands dans les rues de Nice en mars 1944, son arrivée avec sa mère et sa sœur Madeleine à Auschwitz-Birkenau le 15 avril 1944 et sa mutation en juillet à Bobrek, une annexe d'Auschwitz, où les détenus sont employés aux travaux forcés

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

LA SUITE

L'ENFER DES CAMPS

"Simone, Madeleine et leur mère Yvonne sont arretées en mars 1944 dans des wagons à bestiaux. Un voyage « horrible » de trois jours. Simone n’a que seize ans et demi ; à l’arrivée à Auschwitz un déporté français lui conseille furtivement de dire qu’elle en a dix-huit pour échapper à l’extermination immédiate."

"Les conditions de vie sont épouvantables dans ce camp que les Allemands gardent, mais ne gèrent plus. « Bergen-Belsen était devenu le double symbole de l’horreur de la déportation et de l’agonie de l’Allemagne »" (p. 86)

Simone Jacob travaille dans la cuisine du camp où elle épluche les pommes de terre. Épuisée et minée par le typhus, sa mère meurt le 15 mars ; bien qu’atteinte elle aussi par le typhus, sa sœur Madeleine survivra.

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

LA SUITE

*marche de la mort:Entre janvier et mai 1945 les marches forcées destinées à évacuer les principaux camps de concentration et de mise à mort avant l'arrivée des Alliés

Alors que les Russes approchent d'Auschwitz où elle est internée, Simone Veil est évacuée le 18 janvier 1945 vers le camp de Dora et connaît donc les « Marches de la mort* ».

liberation

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

HOTEL LUTETIA

SON RETOUR EN FRANCE

LA SUITE

Simone Jacob est de retour en France le 23 mai 1945 à Paris au centre d'accueil de l'hôtel Lutetia et apprend qu'elle a été reçue au baccalauréat, seule de toute l'Académie à l'avoir passé en mars 1944, la veille de son arrestation

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

LA SUITE

Elle fait obtenir la détention au titre de régime politique aux milliers de membres du FLN* internés.*fln:Le Front de libération nationale officiellement Parti du Front de libération nationale (PFLN), est un parti politique algérien comme Les Républicains en France

Elle occupe dès lors un poste de haut fonctionnaire de 1957/64 dans l'administration pénitentiaire au ministère de la Justice, où elle traite d’affaires judiciaires. Elle agit activement pour l'amélioration du sort des détenus.

Munie de sa licence de droit et de son diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris, elle renonce à la carrière d'avocate (son mari réprouvant cette idée) et passe avec succès, en 1956, le concours de la magistrature.

UNE BELLE LICENCE

voir la page

NAISSANCE

13 JUILLET 1927

MARS 1944

SA DEPORTATION

SA LIBERATION

18 JANVIER 1945

13 AVRIL 1944

L'ENFER DES CAMPS

SES ENGAGEMENTS MAJEURS

19 MAI 1974

DEBUT 1956

CARRIERE JUDICIERE

ARRIVEE EN FRANCE

23 MAI 1945

frise chronologie de la vie de simone veil

un beau combat

Elle est la deuxième femme à devenir ministre de plein exercice, après Germaine Poinso-Chapuis, en 1975. Elle est chargée de présenter au Parlement le projet de loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), qui dépénalise l'avortement. Ce combat lui vaut des injures et des menaces de la part de l'extrême droite et d'une partie de la droite parlementaire.La loi à été adopté le 30 novembre 1974 et mise en vigueur en janvier 1975, elle favorisera l'acces des mineurs à la contraception sans l'accord des parents

LA FIN

fin