Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Skater à l'honneur

Le skateboard aux JO

La discipline

LE SKATEBOARD

Ses origines

Les différentes disciplines du skateboard ?

Qu'est-ce que le skateboard?

Le skateboard et les JO

Tony Hawk est né le 12 mai 1968, et il est devenu connu sous le nom de « The Birdman » (l'homme-oiseau). Il a été le premier skateur à faire le 900, qui consiste en deux tours et demi dans les airs sur un skateboard. Il est connu comme l’une des meilleures et des plus influentes personnes du skateboard vertical moderne. Il a remporté 63 fois la première place sur différentes compétitions. Il gagne sa première compétition en 1983 à l’âge de 15 ans et le dernier en 2002 à l’âge de 34 ans. Il a donc fait une carrière de 19 ans en compétition professionnelle et a été sacré 9 fois champion du monde !

Tony Hawk

Lumière sur :

Le street - La pratique du street est la plus répandue et pour cause, c’est elle qui a véritablement popularisé le skateboard. Elle se pratique dans la rue d’où son nom, ou dans des skateparks qui reproduisent cet environnement grâce au module (rail, gap, plan incliné…) Les skateparks vous permettent de vous entraîner dans un environnement sécurisé pour ensuite parfaire votre pratique en street. Le freestyle - Il est assez couramment pratiqué avec le street. L’objectif est le même, reproduire des figures, mais ici les tricks se font avec ou sans module. La rampe et le bowl, on cherche à proposer des figures, mais dans les airs ! On utilise les rampes, les bowl et leurs variantes pour se propulser en l’air et maîtriser une figure aérienne. Le longboard dancing - C’est l’une des pratiques les plus techniques et sans doute la plus esthétique. La discipline consiste à faire des pas de danse avec sa planche et sur sa planche à une vitesse modérée ou soutenue en suivant un rythme. La descente et le freeride - Ici on affectionne les sensations fortes et le plaisir de la glisse. On se lance dans une pente et l’on cherche la puissance et la vitesse. Les compétitions de freeride sont nombreuses et repoussent toujours plus les limites des riders. Aujourd’hui, le record du monde de vitesse de descente en skate est de 130,63 km/h et est détenu par un québécois Erik Lundberg. Le slalom - C'est une pratique un peu plus particulière et spécifique. Certains concours et championnats proposent des tournois de slalom. Le slalom consiste à zig-zager entre des cônes ou des plots. Le but étant bien sûr de passer le plus rapidement et précisément possible sans renverser un seul plot. Le cruising - Ici, on est dans le loisir et le plaisir. Vous vous baladez en ville ou à la campagne, sur du plat ou des pentes légères avec votre skateboard et vous profitez pleinement des sensations !

Le skateboard est aussi la pratique de cet objet, généralement considérée comme un sport, une activité récréative, une forme artistique ou un moyen de transport. Les pratiquants sont appelés « skateurs », « riders » ou « planchistes ». Le verbe skater signifie « pratiquer le skateboard ».

Il y aura deux disciplines pour les compétitions de skateboard : le bowl (rappelant les piscines vides) et le street. Pour la compétition de rampe (ou Park), un parcours combinant un bowl en forme de dôme et une variété de courbes complexes sera utilisé avec 45 secondes de run. Chaque rider réalise quatre runs, le meilleur compte pour le classement final. Pour la compétition de Street, un parcours ressemblant à une rue avec des escaliers, des bordures, des pentes et des rampes sera utilisé. L'épreuve se déroule en deux parties : deux runs de 45 secondes, puis cinq « best tricks », où le rider doit réaliser une figure. Au total, 40 hommes et 40 femmes s'affronteront sous le format olympique, avec 20 riders maximum par compétition. Il y aura trois athlètes au maximum par pays et par épreuve. Au maximum, un pays peut donc avoir 12 athlètes skateurs (3 femmes et 3 hommes en bowl, 3 hommes et 3 femmes en street).

Un skateboard ou skate ou une planche à roulettes est un objet composé d'un plateau (planche) sous lequel sont fixés deux essieux (les trucks) maintenant chacun deux roues. Un skateboard est utilisé comme moyen de déplacement ou pour réaliser des figures acrobatiques (tricks), le plus souvent en environnement urbain, ou dans des espaces spécialement aménagés (skateparks). Une personne utilise un skateboard en se maintenant debout en équilibre sur la planche, et se propulse généralement par la poussée d'un pied sur le sol (push) ou bien par une technique d'appuis alternés des deux pieds sur les bords de la planche (pumping).

Le skateboard est au programme des Jeux olympiques d'été de 2020 en tant que sport additionnel, à la suite d'une décision du Comité international olympique. Il intègre la liste des sports officiels pour les jeux 2028 de Los Angeles.

La légende urbaine raconte que le skateboard a été inventé dans les années 1950 par des surfeurs californiens qui cherchaient à retrouver les mêmes sensations procurées par le surf quand l’océan était plat. Ainsi naissent les « surfeurs d’asphaltes ». Ils utilisaient alors des petites planches de surf sur lesquelles ils montaient des roues de métal. Au début des années 1960, le skateboard gagne en popularité aux États-Unis, notamment sur la côte ouest, en Californie. En 1963, la première compétition de skate est organisée à Hermosa Beach, à Los Angeles. Dix ans plus tard, en 1973, Frank Nasworthy crée la roue en polyuréthane. Cette roue, faite de plastique, permet une conduite beaucoup plus fluide, rapide et contrôlable. Elle absorbe les vibrations, améliore l’adhérence et la maniabilité de la planche. De l’autre côté de l’Atlantique, en France, le skate envahit à son tour les rues des grandes villes. Le ministère du sport reconnait le skate en tant que sport en 1974.

Ses origines