Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le rôle du MERM en Coronarographie

UEM 12
BOYER Marjorie
21/03/2024
LIVRET d'accueil de l'étudiant MER

TEMPS d'Echange sur les terrains de stage en coronarographie :retour d'expériences professionnelles

etudes des pratiques professionnels

Examen médical complémentaire invasif (abord artériel) qui utilise la technique de radiographie aux rayons X et l’injection d’un produit de contraste iodé (néphrotoxique).La coronarographie permet : - de dépister des anomalies de circulation sanguine dues à un obstacle, - d’intervenir sur le vaisseau en le dilatant si besoin (angioplastie).

Technique d’imagerie médicale utilisée en cardiologie pour visualiser les artères coronaires.

La coronarographie

Introduction

Parcours de soin

Timeline

J-1

Préparation du patient en chambre(en dehors de l'urgence ST+)

La veille de l'examen de coronarographie

Prise en charge du patient en salle de cathétérisme

Le jour de l'examen : avant d'aller en salle de coro et en salle d'UHCI

H + 1

Retour du patient dans son service hébergeur

Suivi du patient post examen

J + 1

Surveillance du patient dans le service de soin

Suivi du patient post examen durant les jours de son hospitalisation

en Salle de CathLab

Cf. Fiche de poste MERM en Coronarographie
Identito-vigilance et recueil de données.

Prise en charge du patient en salle UHCI

Rôle propre paramédical du MER au CATHLAB

Accueil du patient

Installation du patient

Patient transféré sur table d'examen (table radio).

Déroulement de l'examen

procédures de coronarographie, ATC, CTO...

Fin de l'examen

Finaliser le dossier patient.

Dans le sas d'accueil de la salle de coronarographie

Check- list dédiée à la cardiologie

Vérification du dossier patient

Classeur de liaison avec le service

Logiciel CardioReport

A remplir en parrallèle de la fiche de liaison

Phase de préparation examen en UHCI

Préparation de la salle de coronarographie

Table stérile

ACIST : produit de contraste

Matériels stériles / Injection de médicaments

Phase de préparation examen en UHCI

Installation du patient

Déroulement de l'examen

Rôle du MERM pendant la procédure

  • Comptabiliser la quantité d’Iode injecté en ml et la tracer dans le dossier médical (fiche de liaison) et sur le logiciel dédié CardioReport pour qu’il soit mentionné sur le compte rendu de la procédure.
  • Tracer les données liées à l’exposition aux rayonnements ionisants dans le dossier médical (fiche de liaison) et sur le logiciel dédié CardioReport pour qu’il soit mentionné sur le compte rendu de la procédure.
  • Tous les médicaments donnés au patient sont notés sur la fiche de liaison, matériels utilisés (traçabilité du stent, signé par le cardiologue).
  • Vérifier et transférer le rapport de dose sur le PACS avec les images médicales.
  • TR Band (protocole),
  • Pansement compressif radial ou fémoral (protocole),
  • Proglide ou Fémoseal,

Fin de l'examen

Retrait de l'introducteur radial ou fémoral et mise en place d'un système de compression

Au niveau de la console :

Introduction

points a retenir

Généralités

Cf. cours de Rôle du MERM en RI et Radioprotection

Spécificité

Contexte de la radiologie interventionnelle en une salle bloc

Interprofessionnalité : binôme IDE /MER

Radioprotection en salle de cathétérisme

Surveillance accrue du patient pendant et après l'examen

en guise de conclusion

TravailLER en équipe pluridisciplinaire

Communication entre professionnels de santé est un enjeu très important

Binôme IDE/MER

Radioprotection

Optimisation des protocoles d'intervention

Maîtrise des risques radiologiques en cardiologie interventionnelle

  • Grande variabilité des doses et des risques en fonction du type d'intervention et de la complexité de la procédure

Surveillance Clinique

  • La surveillance hémodynamique

Le paramédical en salle de cathé rassure le patient, surveille ses réactions et changements de comportement, signe avant coureurs de complications.

Surveillance du patient

Pendant et après l'examen

Les yeux rivés à la fois sur le patient, l'image qui défile sur les écrans, l'ECG, la pression, tout gérant le matériel

Comment faire face à d'éventuelles complications à gérer, de la plus bénigne à la plus grave ?

  • La surveillance clinique

Radiovigilance

MERCI de votre ATTENTION

A VOUS DE JOUR : A TABLE !!! stérile
  • Patient scopé (4 électrodes), réalisation d’un ECG (à enregistrer sur CardioReport)
  • Surveillance TA et saturation,
  • Si ponction de l’artère radiale, pratiquer le test d’Allen (permet de vérifier la suppléance de l’artère cubitale.
  • Si l’artère radiale se thrombose il faut s’assurer le la perméabilité de la cubitale).
Si test négatif, contre-indication à la ponction radiale.
  • Définir le site de ponction avec le cardiologue.
  • Préparation cutanée 4 temps.
Patient installé en DD sur la table d'examen
  • Surveillance en continue de l’environnement (arceau, personnel, radioprotection...) et du patient, ECG, constantes, pression intra-aortique, dose de rayonnement ionisant (en fonction des seuils d’alerte prédéfinie).
  • Sensibiliser l’opérateur au compteur dosimétrique et au volume de contraste injecté
  • Utilisation de matériels stériles, champs stériles, …
  • Injections de médicament en IV (ou en pousse-seringue) par le MER ou IDE circulant à la demande du cardiologue Manipulation de différents appareilles
(Rotabaltor = rotablateur pour effectuer une athérectomie, contre pulsion intra aortique peut-être mise en place comme assistance mécanique temporaire pour le cœur, CTO…)

Se fait en présence du Cardiologue, 2 ou 3 IDE, 1 ou 2 MER. (En astreinte 1 seule IDE et 1 MER).

Durant la procédure :

Baie de Cathéthérisme

3. SURVEILLANCE CARDIOLOGIQUE

2. SURVEILLANCE DU RISQUE ISCHEMIQUE

  • LEVER DU PATIENT :
- Si ponction radiale, lever au fauteuil 2 h après la fin de l’examen. - Si ponction fémorale, repos strict au lit, ne pas plier la jambe, inclinaison de la tête à 30°. - Si pansement compressif, lever au fauteuil 24 h après l’examen. - Si fermeture percutanée, lever au fauteuil 2 h après l’examen.
  • REPRISE ALIMENTAIRE :
- Dès le retour en chambre après une coronarographie. - 2 heures après une angioplastie si pas de problème

1. SURVEILLANCE DU RISQUE HEMORRAGIQUE

Transfert à l’USIC, Cardio ou HDS. Faire suivre son dossier avec la fiche de liaison et le CD.

Retour du patient dans son service hébergeur

Traçabilité des stents
  • Joindre un exemplaire du traitement avec le dossier patient.
  • Vérification prémédication anti-allergique en cas d’allergie connue
  • Assurer la traçabilité de l’ensemble des soins pré-coronarographie ou pré-angioplastie sur la feuille de liaison et sur la fiche DPC-DS-15,

- Mettre le patch de « Emla » sur les poignets 1h avant l’examen,

- Prises des constantes (pouls, TA, saturation, T°),

- S’assurer de la mise en place du bracelet d’identification (jambe),

- Vérifier la préparation cutanée (dépilation des 2 avant-bras et 2 plis inguinaux. Douche. Chemise d’hôpital. Charlotte. (Pas de slip)

- Enlever les prothèses dentaires et bijoux,

- Poser une voie veineuse de gros calibre avec rampe de robinets et Y en évitant les poignets,

  • Vérifier que le patient est à jeûn depuis 6 h avant l’examen. Ne lui donner que le traitement antiagrégant plaquettaire (attention à la dose de charge car peut augmenter le risque de saignement).

Le jour de l'examen :

Avant d'aller en salle d'UHCI
  • ECG
  • Bilan biologique (iono, créat et troponine si angioplastie)
  • Enlever la voie veineuse
  • Ablation du pansement compressif, détersion simple, pansement sec et premier lever 24 h après la fin de l’examen
  • Détersion du point de ponction radial, pansement sec. Le patient ne doit pas porter de charges lourdes, et pas de bain chaud dans les 48 h.
Surveillance à J +1

- Prélever un bilan sanguin (NFS, plaquettes, coag, créatinine et urée, sodium, potassium, chlore, CRP, bilan hépatique, hémoglobine glyquée si patient diabétique, glycémie) - ECG, - Radio thoracique, - Préparation cutanée (toilette et rasage selon protocole hygiène),

*Mentionner les risques liés à l’irradiation (description succincte des effets à distance de l’examen des rayonnements ionisants en particulier au niveau de la peau)

  • Donner au patient la fiche d’information de l’examen* et la fiche de consentement éclairé, signées par le patient.
  • Dépister une contre-indication (T°, anémie, allergie, coagulation, insuffisance rénale sévère, …)
  • S’assurer de la programmation du rendez-vous auprès du service de l’UHCI - (double contrôle réalisé par le MER/IDE)

Préparation du patient

la veille de l'examen