Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

1983-1990

Lyon

Morceau de MCM90

L'artiste DON, originaire de Lyon, commence le graff en 1988 avec son crew TWA.

MCM90 est un des premiers groupes de rap lyonnais. Il ouvre un club dédié au hip-hop sur les pentes de la Croix-Rousse, appelé le Cool K.

Dans les années 1990, deux noms de rappeurs lyonnais, Casus Belli et IPM, se font une notoriété sur la scène nationale.

Article sur le rap lyonnais

Icônes © freepik

1989

Saint - Priest

Site d'Accrorap

Kader Attou découvre le breakdance. Il fonde par la suite la compagnie Accrorap, désormais implantée à Marseille depuis 2022.

Icônes© freepik

1984

Les Yvelines

Black Blanc Beur est une des premières compagnies de danse hip-hop, composée de jeunes artistes de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Icônes © freepik

Archives de l'INA

1984

Rouen

Karim Hammou parle d'Ettika

Groupe Ettika Composé de quatre chanteuses qui rappent en français et en arabe. Le groupe sort un 45 tours, puis s'éteint, ne trouvant pas de maison de disque.

Icônes © freepik

1994

Tourcoing

Site de Melting spot

Farid Berki, chorégraphe et danseur, crée la compagnie de danse Melting spot. Comme son nom l'indique, la compagnie mêle le hip-hop avec différents types de danses (jazz, africaine, contemporaine, etc.).

Icônes © freepik

1984-1990

Seine-Saint-Denis

Aktuel force est une compagnie de breakdance, formée en 1984. Deux femmes rejoindront cette compagnie.

Entretien avec Karima Khelifi

DJ SeekOriginaire de la ville de Bobigny, il découvre la technique du scratch avec les premiers disc-jockey.

Compagnie Boogie SaïMax-Laure Bourjolly crée la compagnie en 1990, après avoir dansé pendant dix ans pour Black Blanc Beur.

Icônes © freepik

1993

Guadeloupe

Écouter Natty Princess, sur Tympan, à la Bpi

MC Janik sort MC Beaucoup, son premier album entre rap/reggae/dancehall, enregistré en Jamaïque. Il a travaillé avec des artistes comme MC Solaar.

Icônes © freepik

1983

Rilleux-la-pape

Un des premiers groupes de breakdance, les B Boys Breakers (BBC).

Icônes © freepik

1983

Vénissieux

Traction Avant, autre groupe pionnier de breakdance avec les B Boys Breakers.

Icônes © freepik

1984

Nord de Marseille

Un podcast d'un des membres du groupe

Les B. Vice, était un groupe de graffeurs puis de rap. Originaires du quartier de La Savine à Marseille, ils fondent en 1991 la Sound musical school , qui fait figure aujourd'hui de centre culturel.

Un article de la presse locale revient sur l'histoire des B. Vice

Icônes © freepik

1990

Torcy

Compagnie Wanted Posse

La compagnie Wanted Posse est un collectif de danseur·euses hip-hop.

Icônes © freepik

1985 - 1991

Bordeaux

Site de la compagnie

Hamid Ben Mahi découvre les danses hip-hop dans les années 1980, dans son quartier à la cité des Aubiers. Aujourd'hui devenu chorégraphe, il dirige la compagnie Hors Série.

La compagnie Rêvolution voit le jour en 1991. Elle est dirigée par Anthony Egea, une des figures majeures du hip-hop français. Rêvolution met en valeur dans ses chorégraphies, le «popping», une danse de contraction et de décontraction des muscles qui existait aux origines du hip-hop.

Article de presse

Icônes © freepik

1985 - 1990

Toulouse

Chanson officielle du groupe

La rue Gramat à Toulouse a été le territoire privilégié des premiers graffeurs et tagueurs. Des artistes tels que Tilt, CEET, Tober ou Soone s'y retrouvaient.

Le groupe KDD se forme en 1990. Leur premier album sortira en 1996, Opte pour le K.

Icônes © freepik

1982-1986

Val-de-Marne

Interview de Pascale Obolo

Dutch force system est le nom du premier groupe de rap féminin et de double dutch, qui deviendra Ladies's night.

À Vitry-sur-Seine, dès 1986, plusieurs groupes de rap et de rappeurs voient le jour. Parmi eux, on peut citer Doudou Masta, Lionel D., EJM, Timide et sans complexe.

Rapattitude 1

Lionel D.

Timide et sans complexe

Rapattitude 2

Icônes © freepik

1983 - 1993

Marseille

Article de la presse locale

Les Marseille City Breakeurs, est un groupe de danseurs de hip-hop de rue (Place de l'Opéra, Centre Bourse...).

Tonton DJ Rebel Découvre le « scratch » en 1984 lors d'une émission TV.

Interview du DJ

Au début des années 1990, les célèbres groupe I AM et la Fonky Family, ainsi que les Sages Poètes de la rue font leur entrée dans le milieu du hip-hop.

Icônes © freepik

  • Premiers albums
Dee Nasty en 1984 sort le premier album de rap français, Paname City Rappin'. La chanteuse Saliha produit l'album Unique et B-Love, sort le titre Lucy. Puis viendront dans les années 1990, les albums Authentik, du groupe Suprême NTM, et Le futur, que nous réserve t-il ? du groupe Assassin.

1982-1993

Paris

Chanson Lucy de la rappeuse B-Love

  • Premiers DJS
DJ Chabin et DJ Fab

Interview DJ Fab

  • Premiers crew
Les graffeurs Bomb Squad 2, Paris City Painters, Ugly Three

Icônes © freepik

1970 - 1980

États-unis - France

New-York et la Californie représentent les foyers de la naissance du hip-hop. De jeunes afro-américains, marginalisés par la société, organisent leurs propres soirées et trouvent un moyen d'expression à travers la musique, la danse, le graffiti et le rap.

Le hip-hop arrive en France par un double mouvement migratoire : de jeunes artistes comme Dee Nasty voyagent aux États-Unis et découvrent cette nouvelle culture. Vice-versa, des américains pratiquant les disciplines du hip-hop, viennent en France se faire connaître. Le New York City Rap Tour, tournée mondiale organisée par Europe 1 en 1982, marque le début du mouvement hip-hop en France.

Icônes © freepik