Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Projet 3 - Parcours IRP (Openclassrooms)Adaptez un module de formation au distanciel Production réalisée par Sophie Caristan Llamas (sept. 2023)

Organisme de formation

Amandine - Cheffe de projet Tout Au Long De La Vie. Sophie CARISTAN LLAMAS Ingénieur PédagogiqueSeptembre 2023

Concevoir un cours en ligneefficace

Bonjour, Nous nous retrouvons aujourd'hui pour que je vous présente la méthode que j'ai suivie pour créer mon cours en ligne.Maintenant que j'ai un peu de recul, je pense être à même de vous fournir quelques astuces et vous accompagner dans l'adaptation de vos formations au distanciel. Voyons ensemble quelles étapes que vous et vos formateurs pouvez dès à présent utiliser pour maximiser la digitalisation de vos formations et l’impact de votre dispositif de formation en ligne.

Mission

Info

Présentation de la méthode ADDIE en 5 étapes

personae

A l’image d’une stratégie marketing « classique », il est primordial de commencer par un audit de l’existant :# Analyse de l'existant / évaluation des besoins : Analyse de mon "marché" ou du contexte. Mes forces et mes faiblesses avec la matrice SWOT - Mes ressources : humaines, financières, technologiques, matérielles, temporelles ? Choix du thème face aux enjeux de la formation : le développement personnel, les pratiques de bien-être facilitent la fixation des connaissances, les apprentissages s’effectuent d’autant mieux qu’un moment de détente (relaxation, méditation) est introduit avant, pendant ou après une session de formation. # Analyse du public cible (audience) : Pour promouvoir le cours de la manière la plus pertinente qu’il soit, il est primordial de connaître la cible, les apprenants et d’identifier : leviers de motivation - besoins - comportements ....avec la technique des personae. J'ai rencontré et interviewé des personnes ayant parfois des problème(s) d’attention, de concentration, de stress dans le cadre de leur activité de formation ou d’apprentissages afin de cerner leur besoins, attentes et freins lié à l’action de formation. # Analyse des thèmes et des tâches : Identifier les tâches, les diviser en sous-tâches et les étapes.

Analyse

PROTOTYPE

Dans l’étape de conception, la définition des objectifs pédagogiques est à relier au niveau de performance souhaitée. Ils sont listés et hiérarchisés les uns par rapport aux autres. Un travail de séquençage va ensuite découper le programme en différentes parties. Un parcours d’apprentissage est alors structuré pour être éventuellement personnalisé en fonction de différents profils de participants.

  • Séquençage
  • Stratégie pédagogique
  • Modalités de formation
  • Stratégie d'évaluation
Concevoir les contenus d’apprentissages : ressources d’apprentissage (documents, présentations, images, infographies, vidéo ou audio), e-leçons interactives, outils de travail (mémos, glossaires, système d’aide à la décision) ; e-tutorat, e-coaching, apprentissage collaboratif (discussion en ligne, collaboration entre apprenants) ; classe virtuelle (tableau blanc partagé en direct, etc.).

SMART

Design : construction du cours

Organisation, structuration des éléments de contenu avec logique : modules (parties) avec un thème central et séquences (leçons) apportant de la valeur ajoutée. Titres et sous-titres pour rendre la lecture fluide et agréable, compétences, temps de travail estimé....

Design : organiser le contenu

PROTOTYPE

Différentes approches pédagogiques, avec leurs avantages et inconvénients, peuvent être envisagées en fonction du thème ou du profil des apprenants :

SMART

Design : approche pédagogique

Design : approche pédagogique

conseils

Communication - Tutorat

Interactivité

Pédagogie active

Graphisme et navigation

Accéssibilité

Qualité

Avec le développement du e-learning, de nombreuses méthodes d'apprentissage ont fait leur apparition, avec des apprenants eux aussi plus nombreux. Ces derniers doivent pouvoir accéder à un mode de formation qui corresponde à leurs besoins et qui permettent de susciter et maintenir leur attention tout au long de la formation. A distance, le risque est le désengagement ou démotivation des apprenants. Quelques bonnes pratiques !

Favoriser la participation active : capter l'attention de l'apprenant

C'est la version finale d’un module. Comme le storyboard, il présente tout le contenu du module. Et comme un module terminé, il est cliquable, afin que d'interagir avec lui. De cette façon, au lieu d’avoir à imaginer à quoi ressemblera l’expérience d’apprentissage, on peut voir et comprendre le déroulement du module.

Prototype

PROTOTYPE

Exemple de Storyboard d'une vidéo pédagogique PowerPoint

Dans l’étape de développement, les scripts (story-boards) sont la structure visible par l’apprenant. Ils représentent le « noyau » du cours. Storyboard : Pour la vidéo, par exemple, j’ai réalisé un afin de respecter une bonne pratique de la conception de vidéos pédagogiques avant de passer au tournage. Si vous travaillez avec un intégrateur pour produire le module, le storyboard lui indiquera les consignes précises pour le montage des écrans (ordre d’apparition des objets, fonctionnement des interactions, etc.).

Développement : élaboration du contenu

Prototype de l'extrait du cours en ligne

Demander la permission de réutiliser du contenu issu des Manuels MSD

Copyright © 2023 Merck & Co., Inc., Rahway, NJ, États-Unis et ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.

En France, les images sont protégées par le droit d’auteur. Cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle image trouvée en ligne dans votre module e-learning.

PROTOTYPE

Développement : élaboration du contenu

Design : contenus multimédias

+info

Droit d'auteur

+info

astuce de pro

+info

licence Creative Commons

+info

exceptions

+info

Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in

step 1

Droits d'auteur et ressources libres

Montage des écrans : le storyboard (ou prototype) est transformé en modules e-learning.Cela consiste à : • Ajouter les contenus multimédias (texte, visuels, audios, vidéos, etc.) sur la plateforme ; • Faire la mise en page (couleurs, polices, emplacement des éléments, etc.) ; • Créer les activités pédagogiques (exercices, quiz et autres interactions) ; • Mettre en place la navigation (boutons, embranchements, etc.).

Développement

Puis, c'est le moment de le partager avec les apprenants. Il existe différents niveaux d'intégration : - (niveau 2) : diffusion du cours en format Web, diaporama, documents PDF, un forum général avec un modérateur ; des liens pertinents ; des activités d’apprentissage en ligne ; des auto-évaluations ; des tests objectifs formatifs. (niveau 3) : inclut des exercices interactifs, des simulations, des études de cas avecanalyse et rétroactions, etc. ) - un système d’apprentissage utilisant un LMS (Learning Management System) doit permettre de suivrele « parcours électronique » et pédagogique de l’apprenant. Après étude comparative, j'ai choisi TALENT LMS. J'ai transmis les identifiants et codes permettant l’accès à la plateforme en ligne et commencé à gérer les activités des apprenants.

Implémentation : installation et diffusion

KIRKPATRICK

L’évaluation du niveau de résultat attendu par la mise en place du programme suit classiquement le modèle de Kirkpatrick en évaluant les différents niveaux que l’apprenant peut atteindre :● évaluation de la satisfaction et des réactions des apprenants ;● évaluation des apprentissages réalisés en termes de connaissances acquises ;● évaluation des comportements pratiques atteints ;● évaluation des résultats obtenus en situation de travail auprès des bénéficiaires. # Stratégie d’évaluation des apprentissages est à envisager pour l’ensemble de la formation. Elle doit être cohérente avec les objectifs de la formation. Elle est classiquement de trois types :

  • diagnostic,
  • formative,
  • sommative.

Evaluation : les progrès et les résultats

PROTOTYPE

Evaluation : les progrès et les résultats

Réactions - Apprentissages - Comportements - Résultats TALENT LMS permet de faire des FEEDBACK, d'ajouter des tests et des enquêtes de satisfaction pour améliorer la formation et répondre aux besoins des apprenants. C'est pourquoi, je leur envoie un sondages de temps en temps pour savoir où ils en sont, les problèmes qu'ils rencontrent etc. Je les encourage à donner leur avis (points forts et points faibles), améliorations possibles. J'utilse aussi googleforms pour sa gratuité et facilité d'utilisation.

Evaluation : les progrès et les résultats

Réactions - Apprentissages - Comportements - Résultats

Learning Analytics

PROTOTYPE

Les learning analytics permettent d’améliorer constamment le contenu d’une formation. Elles sont une excellente source d’informations concernant le déroulement de la formation et constituent une base objective sur laquelle s’appuyer. Certains détracteurs soulignent le fait que les apprenants ont droit à une vie privée. Le learning analytics est uniquement transmis au formateur qui s’en sert pour améliorer la qualité et les méthodes d’apprentissage. En début de formation, il faut demander l’autorisation de collecter les données.

ETAPES DE LA DIGITALISATION

Le mot de la fin

Merci !

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour concevoir une formation en ligne efficace. N'oubliez pas de :

  • définir clairement les objectifs d'apprentissage
  • organiser le contenu avec logique
  • utiliser les bons outils technologiques
  • soigner le contenu
  • favoriser la participation active des apprenants
  • évaleur les progrès
  • recceuillir les feedbacks
En suivant ces étapes, vous serez sur la voie du succès !

• Evitez de donner trop d’informations ! Uniquement l'essentiel ! • Fournissez de l’aide ou des ressources après le module pour aller plus loin ou des supports qui peuvent leur servir de référence. • Rédiger des quiz (évaluations formatives) qui vous montrent vraiment ce que les apprenants savent. Le but d’une évaluation est de vérifier si les apprenants ont compris ce que vous leur avez enseigné.

Les photos sous licence Creative Commons sont fondées sur le droit d’auteur. Alors que le régime du droit d’auteur classique incite les auteurs à garder l’exclusivité sur la totalité de leurs droits, ces licences les encouragent à n’en conserver qu’une partie. Dans tous les cas, les photos sous licence Creative Commons sont gratuites, mais soumises à certaines règles, qui sont déterminées par l’auteur. Voici les différentes options parmi lesquelles l’auteur peut choisir : Attribution : obligation d’indiquer le nom de l’auteur de l’œuvre originale. Pas d’utilisation commerciale : reproduction autorisée sauf pour une utilisation commerciale. Partage dans les mêmes conditions : modification autorisée si l’original est également publié. Pas de modification : la reproduction doit être identique à l’œuvre originale. Si vous utilisez des images Creative Commons, assurez-vous de lire attentivement la licence et d’utiliser l’image de manière appropriée.

Exceptions au droit d’auteur En France, il existe des exceptions au droit d’auteur qui permettent d’utiliser une image, par exemple, sans payer de droit d’utilisation. Mais ces cas sont clairement définis par la loi et ne concernent que des situations précises : utilisation d’une œuvre dans le cadre familial ou dans le cadre de l’enseignement (on parle alors d’exception pédagogique). En tant que concepteurs pédagogiques, vous pourriez penser que l’exception pédagogique vous concerne puisque vous créez des supports pédagogiques. Mais la loi indique clairement que cette utilisation ne doit pas donner lieu à une exploitation commerciale, ce qui est le cas de beaucoup de modules e-learning !

En France, les images sont protégées par le droit d’auteur. Cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle image trouvée en ligne dans votre module e-learning. Généralement, les images que vous trouverez sur internet appartiennent à l’une des catégories suivantes. Les images sous droit d’auteur La loi sur le droit d’auteur protège les œuvres originales, y compris les images. Vous ne pouvez pas utiliser une image protégée sans la permission de la personne qui l’a créée, même si vous ajoutez la source ou le nom de l’auteur de la photo. Vous devez donc supposer que toute image que vous trouvez en ligne est protégée par le droit d’auteur. Et c’est à vous de contacter le détenteur des droits d’auteur pour obtenir la permission d’utiliser son travail. Libre de droits signifie que l’utilisateur paye à l’auteur (via la banque d’images) une redevance unique. En échange, l’auteur autorise l’utilisateur à utiliser l’image autant de fois qu’il le veut.Une image soumise aux droits gérés signifie qu’il y a des restrictions sur la façon dont vous pouvez utiliser l’image alors assurez-vous de lire attentivement votre contrat de licence !

Certains sites de partage de photos, comme Flickr, ou Stock adobe, vous permettent de trier les résultats en fonction des licences Creative Commons. WikiMedia Commons possède de très nombreuses images issues du domaine public. Généralement, les images entrent dans le domaine public (c’est-à-dire que l’on peut les utiliser sans restriction) après expiration du droit d’auteur (70 ans après la mort de leur auteur). En France, même lorsque l’œuvre est dans le domaine public, certains droits demeurent, comme le droit moral par exemple. La licence CC0 tente de se rapprocher le plus possible du domaine public, en permettant de renoncer à autant de droits que le permet la loi.Bien sûr, le moyen le plus simple de se procurer des images consiste à trouver une solution e-learning qui fournit des ressources graphiques libres de droit. Articulate 360 comprend Content Library, une bibliothèque de ressources graphiques auxquelles vous pouvez accéder et qui sont totalement libres de droits et vous n’avez même pas à citer les auteurs, vous pouvez donc les utiliser dans vos modules comme bon vous semble.