Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

TEN WAYS TO SAVE WATER

Horizontal infographics

NORMANDY 1944

Horizontal infographics

LIZZO

Horizontal infographics

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ONE MINUTE ON THE INTERNET

Horizontal infographics

SITTING BULL

Horizontal infographics

Transcript

Affiches de films

L'adptation

Résumé

Themes

Mon Avis

Les personnages

Jean-Luc Lagrace

+ info

Cette pièce sur impossibilité à communiquer n'a jamais été montée du vivant de l'auteur. Ecrite en 1990 alors que Jean-Luc Lagarce est en résidence à Berlin, elle ne fut jouée pour la première fois qu'en 2007: la langue est trop novatrice. Jean-Luc Lagarce s'apprêtait à connaître une belle carrière de dramaturge, seulement, il apprend qu'il est contaminé par le VIH à l'âge de trente ans. Il mourra huit ans plus tard alors qu'il s'apprêtait à devenir directeur du C.D.N. de Besançon. Il y a donc une forte part d'autobiographie dans la pièce puisque,comme Louis, Lagarce se savait condamné, et comme Louis, il ne l'a pas directement annoncé à sa famille. Mais les parallèlesne s'arrêtent la les relations entre Lagarce et sa famille sont beaucoup plus apaisées que celles de Louis avec la sienne. Juste la fin du monde est un récit de vie qui propose de percevoir le monde à travers la conscience inquiète d'un personnage La force et la subtilité de cette écriture sont maintenant Largement reconnues. C'est que Lagarce a fait beaucoup de retouches pour parvenir à cette epure verbale.

Juste la fin du monde

Jean-Luc Lagarce (1957-1995) est un dramaturge et metteur en scène français qui a marqué le théâtre contemporain. Né le 14 février 1957 à Hermies, un petit village du nord de la France, Lagarce se passionne très tôt pour le théâtre. Il a étudié l'art dramatique au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris et a entamé une carrière fructueuse dans les arts de la scène, il touche a tout les métiers du théâtre et mets en scène Marivaux, Labiche, Lonesco. L'œuvre de Lagarce se caractérise par une exploration introspective et poétique de thèmes tels que l'identité, les relations familiales et la condition humaine. Il s'est souvent inspiré de ses expériences personnelles, insufflant à ses pièces un sentiment d'honnêteté brute et de vulnérabilité. Son style d'écriture allie une approche minimaliste à une profonde résonance émotionnelle, permettant à ses personnages d'être aux prises avec des émotions complexes et des dilemmes existentiels. L'une des œuvres les plus remarquables de Lagarce est la pièce "Juste la fin du monde" ou il montrera pleinement son potentiel avec plusieurs style d'ecriture Une écriture lyrique, très poétique, qui doit beaucoup au théâtre classique de Racine. Des personnages qui vivent (ou veulent vivre) des drames dignes des plus grandes tragédies antiques. On reconnaît par là le théâtre du début du XXe siècle comme celui de Jean Genet (Les Bonnes, 1947) Une écriture ironique et très directe qui dédramatise le rapport à la maladie, à l’attente ou à la mort. Un style tiré tout droit du théâtre de l’absurde, comme chez Beckett ou Ionesco. Malgré son talent et sa carrière prometteuse, la vie de Lagarce a été tragiquement interrompue. En 1995, à l'âge de 38 ans, il décède des suites de complications liées au sida. Depuis sa disparition, l'œuvre de Jean-Luc Lagarce continue d'être célébrée et jouée à l'échelle internationale. Ses pièces ont été traduites dans de nombreuses langues, étendant son influence au-delà des frontières de la France. L'héritage de Lagarce réside dans sa capacité à capturer l'essence des émotions et des relations humaines, et à toucher le public par sa profonde compréhension de la condition humaine. Aujourd'hui, Lagarce est considéré comme un dramaturge pionnier dont l'œuvre continue de trouver un écho auprès des amateurs de théâtre et des artistes. Sa contribution au paysage théâtral perdure, et ses pièces témoignent du pouvoir durable de l'introspection, de l'empathie et de l'exploration de l'âme humaine à travers l'art.

La mère

Catherine

Antoine

Louis

Les Personnages

Suzanne

Louis est un ecrivain de 34 ans, il rend visite à sa famille après 12 ans sans avoir donné de nouvelles pour annoncer qu’il est malade et qu’il va bientôt mourir. Solitaire, il s’efface derrière les autres personnages tout en étant au centre de l’attention.il peut parfois avoir des émotions un peut bizarre par exemple dans la scène 10 lorsqu'il dit qu'il vas mourir: il sourit et il est triste en même temps "de me sourire a moi même comme pour une photographie a venir", sourire triste" malgré cela il est très calme.

Suzanne a 23 ans et connaît très peu son frère, parti quand elle avait 6 ans. Elle veut prendre sa liberté mais elle se sent obligée de combler le vide causé par Louis en restant chez leur mère, on sens que Suzanne a souffert de l'absence de son frère dans la scène 3 "Lorsque tu es parti - je ne me souviens pas de toi - je ne savais pas que tu partais pour tant de temps, je n'ai pas fait attention, je ne prenais pas garde, et je me suis retrouvée sans rien. "(=elle a tout perdu=son frère)

La mère des trois enfants (Suzanne, Antoine et Louis) est une veuve de 61 ans. Elle ne vit plus vraiment depuis la mort de son mari( elle a du mal a faire son deuil) et le départ de Louis. On la connaît seulement par son rôle de mère de famille. Elle en veut a Antoine de les avoir laissés mais elle veut quand même lui montrer son affections et de ce fait elle néglige Antoine et Suzanne.

Catherine est la femme d'Antoine et a 32 ans également. Elle est préoccupée par ses enfant et s'inquiète de la relation entre Antoine et son beau-frère. Pourtant elle parle beaucoup pour ne rien dire et augmente le malaise qui règne au sein de la famille.

Antoine est le petit frère de Louis. Les deux frère ne s'apprécie pas beaucoup, Antoine reproche a Louis sa réussite. Antoine a 32 ans, une femme et deux enfants. Depuis petit, il est colérique et cherche toujours la confrontation. Pourtant, c’est lui qui est le plus proche du reste de la famille. On comprend au fil de la pièce qu’il encaisse la souffrance causée par l’absence de son aîné. Les principaux très de caractères de Antoine dans la scène 2 est qu'il est protecteur envers Catherine et jaloux de son frère

Scene 5

Partie 1

Scene 4

Partie 1

Scene 3

Partie 1

Scene 2

Partie 1

Scene 1

Partie 1

Scene 7

Partie 1

Scene 8

Partie 1

Scene 9

Partie 1

Resumé

Scene 6

Partie 1

Prologue

Souvenir de Louis, qui se rappelle qu'il y a quelques jours il s'est réveillé en se disant qu'il devait aller voir sa famille il se rend compte que l'absence d'amour qu'il a toujours ressentie fait plus de mal à eux qu'au autres

Suzanne dit à Louis de ne pas s'inquiéter pour Catherine, car elle est forte. Ce à quoi Louis répond que Suzanne s'occupe encore de tout, elle n'a pas changé.

Louis rencontre pour la première fois Catherine. La rencontre est polie elle parle de ses enfants. Le trajet fait par Louis nous indique qu'il habite loin. Le langage est difficilement maitrisé par Catherine. Suzanne et Antoine se disputent: leur relations est tendu

Catherine fait un maladroit portrait de sa fille et de son fils, qui s'appelle aussi Louis. Antoine veut qu'elle se taise, Il ne veut pas qu'elle parle à son frère. Il prétend que ce dernier se sent supérieur Antoine est à deux doigts de l'insulter. Le langage marque la gène collective

Long monologue de Suzanne dans lequel elle reproches son frère d'être partit et de ne pas écrire beaucoup. Elle nous apprend que Louis est un écrivain et qu'Antoine a un pavillon non loin delà.

La Mère dit à Louis que son frère et sa soeur ne vont pas savoir lui parler et que c'est à lui de les écouter et d'être gentil. Elle explique qu'Antoine est une brute, mais qu'il souffre; Suzanne rêverait de partir elle aussi, comme Louis.

Antoine et Suzanne se disputent à table parce qu'Antoine veut contrôler la prise de parole. Louis quitte la table à son tou

La Mère raconte ses souvenirs de leurs sorties dominicales en famille quand le père était encore parmi eux. On apprend que les deux frères se disputaient beaucoup quand ils etaient petits

Catherine explique à Louis qu'Antoine travaille dans une usine d'outillage Elle ajoute qu'Antoine trouve que Louis ne s'intéresse pas assez à eux Elle ne veut pas être une intermédiaire entre eux deux

Louis rencontre pour la première fois Catherine. La rencontre est polie elle parle de ses enfants. Le trajet fait par Louis nous indique qu'il habite loin. Le langage est difficilement maitrisé par Catherine. Suzanne et Antoine se disputent: leur relations est tendu

Scene 1

Partie 2

Scene 2

Partie 2

Scene 3

Partie 2

Epilogue

Intermède

Scene 10

Partie 1

Scene 11

Partie 1

Resumé

Temps suspendu de la pièce Sorte de rêve. Louis se sent perdu, sa mère ne l'entend pas. Antoine dit à Suzanne qu'il s'est dispute avec Louis. Louis dit qu'il a peur de la mort. Il est heureux de ne pas être amoureux. Antoine et Suzanne se demandent pourquoi Louis ne venait pas plus souvent. Catherine cherche Antoine. La Mère cherche Louis. Ils se cherchent tous sans se trouver. Finalement, la Mère retrouve Louis.

Antoine prend longuement la parole et explique que Louis s'est toujours senti le mal-aimé, qu'il n'a jamais senti d'amour qu'il était mis à l'écart. Antoine s'est senti profondément responsable de ça. Mais maintenant, il se dit qu'en fait Louis n'a pas tant souffert et qu'il était très protégé.

Antoine presse Louis pour s'en aller, il est sur le départ. Cela agace Suzanne et Catherine. Antoine s'emporte, La l'impression que tous sont contre lui et l'attaquent pour son mauvais caractère, alors qu'au fond, s'il est malheureux, c'est à cause de Louis

Louis dit à son frère qu'il est arrivé en plein milieu de la nuit sans le dire à personne. Antoine s'énerve et dit qu'il en a assez d'avoir l'impression que la vie de son frère est meilleure que la sienne. Il ne veut pas qu'on lui demande d'écouter et de se taire.

Louis raconte les différents sentiments qui l'ont traversé depuis qu'il a appris la nouvelle de sa maladie. Il dit qu'il voudrait partir apaise.

Antoine et Suzanne se disputent à table parce qu'Antoine veut contrôler la prise de parole. Louis quitte la table à son tou

Louis s'apprête à partir. Il sait qu' il ne parviendra plus à dire pourquoi il était venu. Il promet aux autres de les revoir bientôt mais il sait qu'il ne pourra jamais revenir.

Louis se résigne a aller mourir seul et se remémore un souvenir: il marche le long d'une ligne de chemin de fer une nuit s'approche du vide et lorsqu'il veut crier rien ne sort.

L'ironie

La parole

La solitude

Le fils prodige

Les Themes

La mort

La Famille

Le retour du fils prodigue C'est un thème récurrent dans l'œuvre de Lagarce. Le « fils prodigue» est une référence à la parabole qu'on trouve dans l'Evangile de Luc, dans laquelle un fils retrouve son père après un temps d'exil. Il est accueilli par celui-ci avec bonheur, alors que son frère, resté auprès du père n'a jamais bénéficié de reconnaissance. Chez Lagarce, le père mais la jalousie des frères et sœurs est, elle, bien présente.

La Mort Jamais évoquée, quoique partout présente, la mort est le thème sous jacent dans la pièce. Si tout paraît urgent à être dit, c'est qu'il ne reste plus beaucoup de temps à Louis, et l'ombre de la mort du père pèse dans la mémoire de tous les personnages. C'est donc l'impuissance des hommes face à la fatalité qui apparaît derrière ce thème

L'ironie Comme personne ne parvient à bien se faire comprendre les situations de malentendu se multiplient et cela crée souvent, des effets de décalages humoristiques mais aussi des disputes, comme l'emportement d'Antoine sur le mot brutal ». Le second degré, l'ironie, l'humour noir, etc. ne sont pas absents.Les personnages poursuivent une quête obsessionnelle du « mot exact », mais ironiquement, cette quête ne porte pas ses fruits les personnages tournent autour du réel, sans parvenir à le nommer.

La parole Les non-dits, la difficulté à ne pas se heurter aux mots, le besoin de passer aux aveux, la difficulté à garder un secret, la domination par la maîtrise du langage. etc. autant de motifs qui traversent une pièce qui pose la question des pouvoirs de la parole et de ses effets.Les personnages ne parviennent pas à communiquer et les malentendus et quiproquos provoquent des disputes, comme l'emportement d'Antoine sur le mot brutal »L'épanorthose, figure de style qui consiste à corriger ou nuancer une affirmation, est abondamment utilisée.Les personnages poursuivent une quête obsessionnelle du « mot exact », mais ironiquement, cette quête ne porte pas ses fruits les personnages tournent autour du réel, sans parvenir à le nommer.

La solitude Louis se sent profondément seul son retour est motive par son envie de parler, son silence montre qu'il est impuissant à aller vers les autres. La dernière scène évoque en ce sens son incapacité à crier. Mais les autres personnages aussi vont tour à tour dire à quel point ils se trouvent isolés parmi leurs contemporains. Même la façon de s'exprimer par monologue est une preuve de l'isolement dans lequel se trouvent tous les personnages

La Famille Dans la scène 1, partie 1, la famille n'est pas unie. La scène commence par l'arrivée de Louis, qui marque son retour après une longue absence. Les tensions et les problèmes non résolus au sein de la famille deviennent rapidement apparents. Le dialogue et les interactions dans cette partie de la scène révèlent souvent des conflits sous-jacents et des relations tendues au sein de la famille. Bien que le désir d'unité et de connexion soit présent, les tensions et les problèmes non résolus créent un sentiment de malaise.

Mon avis sur Juste la fin du monde est que je n'ai pas aimé. Je pense que c'est une pièce qui traite des sujets tres intéressants, comme la mort, la solitude, la parole ou l'ironie. Je n'ai pas de problème avec le fond mais juste lire un resumé de la piece suffit emplement a comprendre tout ce qui se passe.Par contre la forme et comment est ecrit cette piece est des plus desagreable a lire. On comprend l'intention de l'auteur quand il fait hésiter ou bégayer les personnages,durant les premiers pages ca vas mais apres on lit une ligne sur deux pour éviter les phrases qui se répètent. Pareillement, les longs monologues de personnage tout ca pour se plaindre ca devient long au bout d'un moment. C'est un oeuvre avec un message mais je trouve que juste avec un resumé de deux pages on comprend l'essentiel.

Mon Avis

Oui, les représentations et adaptations de "Juste la fin du monde" par la Comédie-Française peuvent aider à approfondir la compréhension de la pièce. Les interprétations et les productions apportent souvent un éclairage précieux sur le texte et peuvent permettre d'apprécier la pièce de plusieurs façons : Assister à une représentation permet de voir comment les acteurs interprètent les personnages, comment ils prononcent les dialogues et comment ils s'expriment sur scène. Cela peut donner vie aux personnages et permettre de mieux comprendre leurs émotions, leurs motivations et leurs interactions. La vision du metteur en scène et ses choix en matière de mise en scène, d'éclairage et d'autres éléments peuvent offrir de nouvelles perspectives sur la pièce. Ces choix peuvent façonner l'atmosphère, mettre en évidence certains thèmes ou faire ressortir le sous-texte, apportant ainsi d'autres infos complementaires.Les éléments visuels et auditifs d'une production théâtrale, tels que les costumes, la musique et les effets sonores, peuvent renforcer la narration et évoquer des émotions spécifiques. Ils peuvent contribuer à la compréhension des thèmes et de l'atmosphère de la pièce

L'adaptation