Want to make creations as awesome as this one?

Cette méthode est constituée d’épisodes qui sont un ensemble de leçons construites autour d’un dialogue ou un texte suivi. Les leçons sont ciblées sur des points particuliers d’apprentissage. Elles sont accompagnées de pistes audios pour apprendre à le prononcer.

Transcript

www.patoisbelfort.fr

C'EST PARTI !

Bienvenue dans ce site d'apprentissage du patois parlé dans la région du Nord Franche-Comté (zone vert foncé).

C'ment çoli vait Adjed'heû ?

La suite

Episode 3

Episode 6

Pour nous contacter

Bilan Intermédiaire 2

Episode 5

Episode 2

Episode 1

Bilan Intermédiaire 1

Episode 8

Episode 7

Episode 4

Mode d'emploi

Un épisode est un ensemble de 4 leçons

Index

Episodes précédents

La fine équipe

Précis de grammaire

Episode 12

Lexique

Pour nous contacter

Bilan final 3

Episode 9

Episode 11

Episode 10

Mode d'emploi

Un épisode est un ensemble de 4 leçons

Index

les fichiers audios
la leçon en PDF

Pour télécharger le contenu d'une leçon

Pour savoir où cliquer vous pouvez cliquer en haut à droit de votre écran sur

  1. Ecouter le dialogue
  2. Le lire à haute voix et prendre connaissance de sa traduction
  3. Répéter après chaque phrase
  4. Lire et écouter les éléments à retenir
  5. Faire les exercices
  6. Prendre connaissance des corrigés
  7. A l’issue de la dernière leçon de chaque épisode, prolonger éventuellement le travail en nous adressant un petit texte rédigé par vos soins (peut être accompagné d’un enregistrement audio) pour avis et correction

Nous vous conseillons la méthodologie d’apprentissage suivante :

Bienvenue dans cette méthode d’apprentissage du patois du Nord Franche-Comté !

Cette méthode est constituée d’épisodes qui sont un ensemble de leçons construites autour d’un dialogue ou d'un texte suivi. Les leçons sont ciblées sur des points particuliers d’apprentissage. Tout comme les épisodes, elles sont à étudier dans l’ordre afin d’assimiler progressivement les éléments de grammaire, vocabulaire et syntaxe. Elles sont accompagnées de pistes audios pour apprendre à le prononcer.

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: An se tçhitte

Leçon 3: Ènne grôsse faimille

Leçon 2: Preujentâchions

Leçon 1: Premie môment

Episode 1

Ep1_L1

Exercices

1 - Bondjouè ! 2 - Eh bondjouè, djûene hanne ! 3 - I seus vot’nové véjïn.4 - I m’aippeule Sébastien.5 - Et peus moi i seus lou Djôsèt.6 - Dâli nôs sons véjïns !

Premie Môment

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Bonjour, jeune voisin ! Bondjouè, djûene ……….. ! Vous êtes nouveau ici ? Vôs ……………. nové ciro ?Mon nom c’est Djôsèt Mon nom ……………. DjôsètJe suis plus vieux que vous I ……… pus ………….. que vôsVous et moi, nous sommes des hommes Vôs et moi nôs ……………. des …………Traduire : 1) Lou Sébastien ât lou véjïn di Djôsèt. Les fannes sont véjïnes. Bondjouè, vôs étes nové ? Âye, i seus djûene !Traduire : 2) Le voisin est vieux. C’est le Djôsèt. Je suis l’homme de la nouvelle voisine. Nous sommes des jeunes.

Ep 1

retour à la leçon

Compléter :Bonjour, jeune voisin ! Bondjouè, djûene véjïn ! Vous êtes nouveau ici ? Vôs étes nové ciro ?Mon nom c’est Djôsèt Mon nom ç'ât DjôsètJe suis plus vieux que vous I seus pus véye que vôsVous et moi, nous sommes des hommes Vôs et moi nôs sons des hannes.Traduire : 1) Le Sébastien est le voisin du Djôsèt. Les femmes sont voisines. Bonjour, vous êtes nouveaux ? Oui, je suis jeune !Traduire : 2) Lou véjïn ât véye. Ç'ât lou Djôsèt. I seus l’hanne de lai novèlle véjïne. Nôs sons des djûenes.

Ep1_L2

Exercices

1 - Mai fanne s’aippeule Rosalie. 2 - Mains moi i lu dis Rose. 3 - Lai mine ç’ât Virginie. 4 - Et nos ains dous afaints. 5 - Mon boûebe s’aippeule Ethan. 6 - Et mai baichatte s’aippeule Julie.

Preujentâchions

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Ethan et Julie sont des enfants Ethan et Julie ............................... Joseph est plus vieux que sa femme Djôsèt …. pus …... que ………………..…Ta femme est plus jeune que la mienne ……..…… pus ………..que ………………….Ton garçon et le mien sont déjà des hommes ……………. et ………………..dje …………….Traduire : 1) Julie est ma fille, elle est la plus jeune. Ethan est plus grand que le fils de mon voisin. Traduire : 2) Lai fanne ât pus djûene que son hanne. Les afaints de lai véjïne sont pus grants que les tïns.

Compléter :Ethan et Julie sont des enfants Ethan et Julie sont des afaints. Joseph est plus vieux que sa femme Djôzèt ât pus véye que sai fanne.Ta femme est plus jeune que la mienne Tai fanne ât pus djûene que lai mîne.Ton garçon et le mien sont déjà des hommes To, bouêbe et lou mïn sont dje des hannes.Traduire : 1) Julie ât mai fèye, èlle ât lai pus djûene. Ethan ât pus grant que le boûebe de mon véjïn.Traduire : 2) La femme est plus jeune que son homme. Les enfants de la voisine sont plus grands que les tiens.

Ep 1

Ep1_L3

Exercices

1 - Rosalie èt peus moi, nôs ains tyaitre afaints èt pe ché p’tèts afaints2 - Vôs èz déche p'tèts afaints !3 - Nian, mon fé Christophe é dous afaints, mai baichatte Stéphanie en é ün èt peus mai pus djûene baichatte Isabelle en é trâs, çoli fait ché.

Ènne grôsse faimille

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Joseph et Rosalie ont dix petits-enfants Djoset èt pe Rosalie ..........p’tèts afaintsChristophe n’en a que deux Christophe n’en .....que ........C’est notre fille Isabelle qui a le plus d'enfants C’……..……..Isabelle qu’…....le pus d’afaints Traduire : 1) Mon fils a deux jeunes enfants, un garçon et une fille Mes filles ont quatre garçons.Traduire : 2) Mai pus djûene p’tète baichatte é cïntçhe ans. Vôs èz ènne bïn bèlle faimille !

Compléter :Joseph et Rosalie ont dix petits-enfants Djoset èt pe Rosalie aint déche p’tèts afaintsChristophe n’en a que deux Christophe n’en é que dous.C’est Isabelle qui a le plus d'enfants Ç’ât not' fèye Isabelle qu'é le pus d’afaints Traduire : 1) Mon boûebe é dous djûenes afaints, ïn boûebe èt peus ènne baichatte. Mes féyes aint tyaitre boûebes.Traduire : 2) Ma plus jeune petite-fille a cinq ans. Vous avez une bien belle famille !

Ep 1

Ep1_L4

Exercices

1 - I seus bïn aîje d'étre vot' véjïn !2 - Moi âchi ! I seus hèyerou de vôs cognâtre!3 - Bèyèz lou bondjoué è vot' fanne Rosalie !4 - Mèchi ! Saluèz âchi lai Virginie !5 - En lai r'voiyure ! 6 - Mèchi ! Poétchèz vôs bïn !

An se tçhitte

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Donnez le bonjour à la voisine Bèyèz lou ..........è lai ........Nous sommes bien contents Nôs sons .............Il m'a dit "Au revoir !" È m'é dit "......................."Merci beaucoup, je suis guéri Mèchi......... i .........r’voiri.Traduire : 1) Lou véjïn m'é bèyie lou bonsoi. È m'é dit "poétchèz vôs bïn !" Nôs sons hèyerous de le cognâtre È âye ! En lai r'voiyure !Traduire : 2) Au revoir Virginie ! Saluez aussi la Rose ! Je suis bien content de connaître mon voisin. A bientôt Joseph !

Compléter :Donnez le bonjour à la voisine Bèyèz lou bondjoué è lai véjïne.Nous sommes bien contents Nôs sons bïn hèyerous.Il m'a dit "Au revoir !" È m'é dit " En lai r'voyure! "Merci beaucoup, je suis guéri Mèchi brâment i seus r’voiri.Traduire : 1) Le voisin m’a dit bonsoir. Il m’a dit : « Portez-vous bien ! » Nous sommes heureux de le connaître Eh oui ! Au revoir !Traduire : 2) En lai r'voiyure Virginie ! Saluèz âchi lai Rose! I seus bïn aîje de cognâtre mon véjïn. È bïntôt Djôsèt !

Ep 1

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Paivou de l'oûeraidge

Leçon 3: Èl en fât

Leçon 2: Pieudge ou bïn s'raye?

Leçon 1: Ènne bèlle djoénèe

Episode 2

Ep2_L1

1 - C’ment qu’çoli vait adjed’heû ?2 - Prou bïn et peus toi ? 3 - I vais bïn, nôs ains ènne bèlle djoénèe ! 4 - Moiyouse que ç’te neût, 5 - Nôs allans vés les bés djouès.

Exercices

Ènne bèlle djoénèe!

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter : Tu vas mieux qu'hier? Te vais meu qu'................? Oui aujourd'hui, je vais bien! Âye ……….. i ….. bïn ! Nous avons de beaux jours. Nôs ….. des bés .....….. Et le temps va être meilleur Et lou temps vait étre ....……Traduire : 1) Lai djoénèe ât moiyouse qu’hyie. Nôs ains lou bé temps po tyaitre djouès. Les afaints sont brâment hèy’rous. Ès vaint étre en vaicainces lou djouè qu’vïnt.Traduire : 2) La journée est meilleure que la nuit. Joseph dit qu’il va bien. Aujourd’hui nous avons le beau temps. Demain nous allons chez (tchie) notre garçon.

Corrigé

Compléter : Tu vas mieux qu'hier? Te vais meu qu'................? Oui aujourd'hui, je vais bien! Âye ……….. i ….. bïn ! Nous avons de beaux jours. Nôs ….. des bés .....….. Et le temps va être meilleur Et lou temps vait étre ....……Traduire : 1) Lai djoénèe ât moiyouse qu’hyie. Nôs ains lou bé temps po tyaitre djouès. Les afaints sont brâment hèy’rous. Ès vaint étre en vaicainces lou djouè qu’vïnt.Traduire : 2) La journée est meilleure que la nuit. Joseph dit qu’il va bien. Aujourd’hui nous avons le beau temps. Demain nous allons chez (tchie) notre garçon.

Compléter : Tu vas mieux qu'hier? Te vais meu qu'hyie? Oui aujourd'hui, je vais bien! Âye adjed’heû, i vais bïn ! Nous avons de beaux jours. Nôs ains des bés djouès. Et le temps va être meilleur Et lou temps vait étre moiyou.Traduire : 1) La journée est meilleure qu’hier. Nous avons le beau temps pour quatre jours. Les enfants sont très heureux. Ils vont être en vacances demain.Traduire : 2) Lai djoénèe ât moiyouse que lai neût. Djôsèt dit qu’è vait bïn. Adjed’heû nôs ains lou bé temps. Lou djouè qu’vïnt nôs allans tchie not’ boûebe.

Ep 2

Ep2_L2

Exercices

1 - Âye, nos n’ains pe de pieudge. 2 - Daivô ci s’raye, ç’ât di bé temps. 3 - Adjed’heû è vait faire tchâd.4 - Âye, è n’y é pe de nuaidges.

Pieudge ou bïn s'raye?

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Avec ces nuages, pas de soleil. Daivô ces …...............,pe…..................... Avec ce soleil, c'est du chaud. Daivô ci ….........……, …................................Il va encore pleuvoir toute la journée È vait encoé ……..............................………Aujourd'hui, il y aura du soleil et des nuages. Adjed’heû, è y airé di...… et des...… Traduire : Avec ces nuages, il va encore pleuvoir toute (tot') la journée. Il faut (fât) du soleil et de la pluie. Aujourd’hui, Joseph est content de la pluie. Avec ces nuages c’est de la pluie.

Compléter :Avec ces nuages, pas de soleil. Daivô ces nuaidges,pe de s'raye. Avec ce soleil, c'est du chaud. Daivô ci s'raye, ç’ât di tchâd.Ilva encore pleuvoir toute la journée È vait encoé pieûvre tote lai djoénèe. Aujourd'hui, il y aura du soleil et des nuages. Adjed’heû, è y airé di s'raye èt des nuaidges.Traduire : Daivô ces nuaidges, è vait encoué pieûvre tote lai djoénèe. È fât di s’raye èt de lai pieudge. Adjed’heû, Djôsèt ât bïn aije de lai pieudge. Daivô ces nuaidges, ç’ât de lai pieudge.

Ep 2

Ep2_L3

Exercices

1 - Moi i ainme meu le s'raye èt peus vôs ?2 - Moi âchi, mains é fât âchi d'lai pieudge.3 - D'main, é veut pieûvre.4 - Taint meu, nôs en ains fâte.

Èl en fât

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Les gens aiment mieux le soleil. Les dgens …………meu………….Nous avons besoin de pluie. Nôs ……………fâte ……………….Il va pleuvoir toute la journée. È ………….tot'_.....................Demain il y a du soleil. D'main..................di…………….Traduire : Ma nouvelle voisine aime mieux le soleil. Sébastien aime mieux le soleil. Les enfants de Joseph aiment la pluie.

Compléter :Les gens aiment mieux le soleil. Les dgens ainmant meu lou s'raye.Nous avons besoin de pluie. Nôs ains fâte de pieudge.Il va pleuvoir toute la journée. È veut pieûvre tot' lai djoénèe.Demain il y a du soleil. D'main è y é di s'raye.Traduire : Mai novèlle véjïne ainme meu lou s’raye. Sébastien ainme meu lou s'raye. Les afaints di Djôsèt ainmant lai pieudge.

Ep 2

Paivou de l'oûeraidge

Ep2_L4

Exercices

1 - Les afaints ainmant meu lai nadge.2 - Mains ès n'ainmant pe l'oûeraidge.3 - Èt poquoi ?4 - Ç’ât poéchque èls aint paivou !5 - Mes p'tèts afaints âchi !

Paivou de l'oûeraidge

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Je n'aime pas la neige. I n'............ pe ............Tu aimes mieux la pluie ? T ' ............. lai .......... ?Mes enfants ont peur de l'orage. Mes .......... aint .......... de ..........Aujourd'hui il va grêler. ............. è ......... ..........Traduire : D'main le maitïn è veut dgealaie . Poquoi que t'és paivou de l'oûeraidge ? Ç’ât poéchque çoli fait di brut ! I vais tchemnaie dains lai nadge daivô mai fanne .

Compléter :Je n'aime pas la neige. I n' ainme pe lai nadge.Tu aimes mieux la pluie ? T ' ainmes meu lai pieudge ?Mes enfants ont peur de l'orage. Mes afaints aint paivou de l'oûeraidge.Aujourd'hui il va grêler. Adjed'heû è veut grâlaie.Traduire : Demain matin, il va geler . Pourquoi as-tu peur de l'orage ? C'est parce que cela fait du bruit ! Je vais marcher dans la neige avec ma femme .

Ep 2

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Les toétchés

Leçon 3: I ainme meu

Leçon 2: Lai sope

Leçon 1: Les fies tchôs

Episode 3

Ep3_L1

1 – Bondjouè Djôsèt, c’ment qu’çoli vait adjed’heû ?2 – Bïn, méchi, mai fanne aipprâte des fies tchôs. 3 – È y é ènne boènne sentou dains lai tieûjainne !4 – Moi, i n'ainme pe çoli, i ainme meu les grablèes !

Exercices

Les fies tchôs!

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Aujourd’hui nous avons du pot au feu. Adjed’heû …………… di bouli.Nous aimons aussi la choucroute. Nôs ………….. âchi les fies tchôs.Il y a une bonne odeur. È y é ènne boènne ……….Ma femme prépare bien tout cela. Mai fanne ……………….. bïn tot çoli.Traduire : 1) Les aifaints ainmant les grablèes. Mai fanne vait les aipprâtaie. È fât moins de temps que po les fies tchôs. Nôs ains fâte de c’te boènne sentou.2) Ma femme est dans la cuisine. Aujourd’hui elle prépare du pot au feu. Nous aimons l’odeur du pot au feu. Demain, c’est de la choucroute.

Compléter :Aujourd’hui nous avons du pot au feu. Adjed’heû nôs ains di bouli.Nous aimons aussi la choucroute. Nôs ainmans âchi les fies tchôs.Il y a une bonne odeur. È y é enne boènne sentou.Ma femme prépare bien tout cela. Mai fanne aipprâte bïn tot çoli.Traduire : 1) : Les enfants aiment les röstis Ma femme va les préparer. Il faut moins de temps que pour la choucroute. Nous avons besoin de cette bonne odeur. 2) : Mai fanne ât dains lai tieûjainne. Adjed’heû èlle aipprâte di bouli. Nôs ainmans lai sentou di bouli. Lou djouè qu’vïnt ç’ât des fies tchôs..

Ep 3

Ep3_L2

Exercices

1 – Moi, i ainme bïn lai sope de lédyumes. 2 – Âye, mains daivô brâment de poérés. 3 – Èt pe trop de gairattes.4 – Di môment que ç’ât tchâd, ç’ât bïn.

Lai sope

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Le Joseph aime beaucoup les carottes. Lou Djosèt …………………….…….Les enfants n’aiment pas la soupe. ………… n’ainmant ……….……....Les légumes sont du jardin du voisin. ……………… di tieutchi ……………Il faut du soleil et de la pluie pour le jardin. È fât……………. po …………………..Traduire : Les pommes de terre et les carottes sont des légumes. Il faut des légumes pour la soupe. Aujourd’hui il va pleuvoir. C’est une belle journée avec ce beau soleil.

Compléter :Le Joseph aime beaucoup les carottes. Lou Djosèt ainme brâment les gairattesLes enfants n’aiment pas la soupe. Les afaints n’ainmant pe lai sope.Les légumes sont du jardin du voisin. Les lédyumes sont di tieutchi di véjïn.Il faut du soleil et de la pluie pour le jardin. È fât di s’raye èt de lai pieudge po le tieutchi. Traduire : Les pomattes et les gairattes sont des lédyumes. È fat des lédyumes po lai sope. Adjed’heû, è vait pieûvre. Ç’ât ènne bèlle djoénée daivô ci bé s’raye.

Ep 3

Ep3_L3

Exercices

1 – Èt peus toi, qu’ât-ce que te maindge adjed’heû?2 – I veus cré bïn maindgie di laîd et des faiviôles.3 – Mai Rose ne m’en fait djanmais poéchqu’èlle n’ainme pe çoli !

I ainme meu

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Rose ne mange jamais de lard. Lai Rose ……_de laid.J'aime les haricots avec le lard dans la soupe. I ainme les …………….dains lai sope.Mes filles aiment les haricots mais pas le lard. Mes baichattes ……..mains………..…Je mange aussi des carottes avec le lard. I maindge âchi……………le laid.Traduire : Aujourd'hui nous mangeons des légumes. Qu'est-ce que tes enfants aiment manger ? C'est ma femme qui fait notre lard.

Compléter :Rose ne mange jamais de lard. Lai Rose ne maindge djanmais de laid.J'aime les haricots avec le lard dans la soupe. I ainme les faiviôles aivô le laid dains lai sope. Mes filles aiment les haricots mais pas le lard. Mes baichattes ainmant les faiviôles mains pe le laid.Je mange aussi des carottes avec le lard. I maindge âchi des gairattes aivô le laid. Traduire : Adjed’heû, nôs maindgeans des lédyumes Qu'ât ce que tes afaints ainmant maindgie? Ç’ât mai fanne que fait not’ laid.

Ep 3

Ep3_L4

Exercices

1 – Mai fanne fait des bons toétchés aivô nos fruts.2 – Le moiyou, ç’ât le toétché ès pammes !3 – Nian, i ainme meu ç’tu qu’ât ès bloûeches.4 - Ç’ât encoé moiyou bïn socrè !

Les toétchés

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :J'aime la tarte aux prunes. I ............ le ............ ès .............Il préfère une bonne soupe. Èl ........ ...... ènne .......... ..........Avec ces poires, tu vas faire une bonne tarte. Aivô ces ....... te .......... ïn bon ……C'est encore meilleur avec des cerises! Ç’ât ................ aivô des ...........! Traduire : Qu' ât c'que t'ainmes meu, lai sope obïn le toétché ? Ton toétché ès poérés ât trop salè ! Vôs faites ïn toétché ès pammes sains socre ! Ne maindgèz pe trop de sâ !

Compléter :J'aime la tarte aux prunes. I ainme le toétché ès bloûeches.Il préfère une bonne soupe. Èl ainme meu enne boènne sope.Avec ces poires, tu vas faire une bonne tarte. Aivô ces pouères te vais faire ïn bon toétché.C'est encore meilleur avec des cerises! Ç’ât encoé moiyou aivô des celèdjes! Traduire : Qu'est-ce que tu préfères, la soupe ou la tarte ? Ta tarte aux poireaux est trop salée ! Vous faites une tarte aux pommes sans sucre ! Ne mangez pas trop de sel !

Ep 3

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Lai tieûjainne

Leçon 3: An visite

Leçon 2: Ènne bèlle mâjon

Leçon 1: Lai mâjon de paiyisains

Episode 4

Ep4_L1

1 – Aivaint nôs étïns dains ïn p’tèt v’laidge.2 – C’était ènne mâjon de paiyisain ? 3 – Âye, i aivôs d’lai piaice daivô l’étâle et peus lai graindge4 – Bïn chûr, les paiyisains n’aivïnt djanmais prou de piaice !

Exercices

Lai mâjon de paiyisains

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Nous étions dans une maison de paysan Nôs …………. dains ènne mâjon de ..Tu avais de la place ? T’ ……….. d’lai piaice ?Oui, j’en avais assez. Âye i en ………… prou.Dans le village, il y avait encore beaucoup Dains lou ……., è y ……….. encoué de paysans. ………de paiyisains.Traduire : 1) Nôs aivïns pus de piaice qu’aivaint. I étôs s’vent dains l’étâle. Mains t’aivôs âchi enne graindge ? Âye, tos les paiyisains en aivïnt fâte. 2) Vous étiez dans ce beau village ? L’écurie et la grange étaient avec la maison Toutes (totes) les maisons en avaient Peut-être que tu avais assez de place !

Compléter :Nous étions dans une maison de paysan Nôs étïns dains ènne mâjon de paiyisain.Tu avais de la place ? T’aivôs d’lai piaice ?Oui, j’en avais assez. Âye i en aivôs prou.Dans le village, il y avait encore Dains lou v’laidge, è y aivait encoué beaucoup de paysans. brâment de paiyisains.Traduire : 1) Nous avions plus de place qu’avant. J’étais souvent dans l’écurie. Mais tu avais aussi une grange ? Oui, tous les paysans en avaient besoin. 2) Vôs étïns dains ci bé v’laidge ? L’étâle et lai graindge étïnt daivô lai mâjon. Totes les mâjons en aivïnt Cré bïn que t’aivôs prou de piaice !.

Ep 4

Ep4_L2

Exercices

1 – T’és raîjon Rose, nôs aivïns ènne bèlle mâjon.2 – Nôs aivïns de p’tètes f’nétres daivô de roudges lâdes. 3 – Et nôs aivïns brâment de çhoés dains not’ tieutchi.4 – Nôs étïns fies de not’ mâjon !

Ènne bèlle mâjon

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Dans le jardin de Rose, il y avait des roses rouges et aussi des blanches. Dains ………..........………è y aivait……...........èt âchi…..............C’était Joseph qui tous les matins ouvrait les volets.C’…............. le Djoset que tos les maitïns euvrait les …...........…..La maison de la voisine avait de grandes fenêtres.Lai ….............… de lai ………….….. de grantes …….......…...Avec ce froid il faut fermer les portes et les fenêtres.…….......... ci fraid …........... fromaie les …...............…. et les ……...........…..Traduire : La voisine n’avait pas de fleurs dans son jardin. Elle aime beaucoup les roses rouges et jaunes. Le jardin de Rose est plus grand et plus beau que celui de la voisine. Joseph est heureux d’avoir des fleurs dans son jardin. Le Djoset èt lai Rose aimant yos p’tèts-afaints. Les lâdes de lai mâjon di véjïn étïnt voidges. Le Djoset aippeule tôdje sai fanne Rose. Dains le tieutchi è y é brâment de çhoés mains pe de lédyûmes.

Compléter :Dans le jardin de Rose, il y avait des roses rouges et aussi des blanches. Dains le tieutchi de Rose è y aivait des roses roudges èt âchi des biantches. C’était Joseph qui tous les matins ouvrait les volets.C’était le Djoset que tos les maitïns euvrait les lâdes.La maison de la voisine avait de grandes fenêtres.Lai mâjon de lai véjïne aivait de grantes f’nétres.Avec ce froid il faut fermer les portes et les fenêtres.Daivô ci fraid è fât fromaie les poûetches et les f’nétres.Traduire : 1) Lai véjïne n’avait pe de çhoés dains son tieutchi. Elle ainme brâment les roses roudges èt djânes. Le tieutchi de Rose ât pus grant et pus bè que ç’tu de lai véjïne. Djoset ât hèyerou d’aivoi de bèlles çhoés dains son tieutchi. 2) Joseph et Rose aiment leurs petits-enfants. Les volets de la maison du voisin étaient verts. Joseph appelle toujours sa femme Rose. Dans le jardin, il y a beaucoup de fleurs mais pas de légumes..

Ep 4

Ep4_L3

Exercices

1 – An entrait èt peus è drète, è y aivait not' poiye.2 – Tot drèt, an entrait dains lai tieûjainne.3 – É l'étaidge ( â d'tchu des égraîes ), è y aivait trâs tchaimbres.4 – Nôs n'aivïns pe de tchaimbratte po s'laivaie et lai tchoûere était drie lai mâjon.

An visite

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Je vais derrière la maison pour aller aux toilettes. I vais ....... lai ............. po allaie...........Au dessus des escaliers, à gauche, il y avait ma chambre. …............des ….........é.............è y aivait …..........La cuisine était à la droite du séjour. Lai …..........était en…...................di...........Les chambres et la mienne sont toutes à l'étage. Les …................et lai..............sont totes..............Traduire : : 1) Il y a une chambre pour les garçons et une autre pour les filles. Pour entrer dans la maison il faut monter (montaie) un escalier La cuisine était aussi la salle de bain La chambre des garçons était la plus grande. 2) I monte les égraîes po allaie dains mai tchaimbre. È n'fait djanmais fraid dains lai tieûjainne. Le soi i allôs dains l'étâle et pe dains lai tchoûere. I aime bïn lai tieûjainne et peus ses boènnes sentous.

Compléter :Je vais derrière la maison pour aller aux toilettes. I vais drie lai mâjon po allaie è tchoûere.Au dessus des escaliers, à gauche, il y avait ma chambre. Enson des égraîes é gâtche è y aivait mai tchaimbre.La cuisine était à la droite du séjour. Lai tieûjainne était en lai drète di sédjoué.Les chambres et la mienne sont toutes à l'étage. Les tchaimbres et lai mîne sont totes è l'étaidge. Traduire : 1) È y é ènne tchaimbre po les boûebes et pe ènne âtre po les baichattes. Po entraie dains lai mâjon, è y é des égraîes è montaie. Lai tieujainne était âchi lai tchaimbratte po s'laivaie. Lai tchaimbre des boûebes était lai pu grante.2) Je monte les escaliers pour aller dans ma chambre. Il ne fait jamais froid dans la cuisine. Le soir j'allais dans l'écurie et pas aux toilettes. J'aime bien la cuisine et ses bonnes odeurs.

Ep 4

Ep4_L4

Exercices

1 – Dains mai tieûjainne, è y aivait ïn fouénat daivô ïn foué po tieûre de bons toétchés.2 – Èt peus ènne beuyoûere po tôdje aivoi de l'âve tchâde.3 – Nôs aivïns â moins ché bèlles tiaisses aiccreutchies â mûe.4 - Vôs étïns vrâment bïn dains vot’ mâjon !

Lai tieûjainne

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Je fais cuire une tarte dans le four de la cuisinière. I fais .......... ïn ............ dains le .......... di .........Dans la bouilloire, nous avons toujours de l'eau chaude. Dains lai.............., nôs ............. de l'...................Est-ce que tu vas accrocher ta casserole au mur ? Ât-ce que te ............... tai ............... â .........?Avec ses volets rouges, notre maison est vraiment belle ! Daivô ses ......................., not’ ................ Traduire : : 1) Vous avez raison, j'aime bien ma nouvelle cuisinière. Je vais cuire trois carottes dans la casserole. Tu n'aimes vraiment pas ma maison ? Bien sûr, elle est belle, mais je préfère la mienne ! 2) Mes tiaisses sont aiccreutchies â mûe, i en è tôdje fâte ! Le foué ât tchâd, te peus tieûre ton touétché ! Le tieutchi de vot’ mâjon ât bïn bé, è y é brâment de çhoés. Daivô le nové foénat, è ne fait pe fraid dains not tieûjainne.

Ep 4

Compléter :Je fais cuire une tarte dans le four de la cuisinière. I fais tieûre ïn toétché dains le foué di fouénat.Dans la bouilloire, nous avons toujours de l'eau chaude. Dains lai beuyoûere, nôs ains tôdje de l'âve tchâde.Est-ce que tu vas accrocher ta casserole au mur ? Ât-ce que te veus aiccreutchie tai tiaisse â mûe ?Avec ses volets rouges, notre maison est vraiment belle ! Daivô ses roudges lâdes, not’ mâjon ât vrâment bèlle ! Traduire : 1) Vôs èz râjon, i ainme bïn mon nové fouénat. I veus (vais) tieûre trâs gairattes dains lai tiaisse. Te n'ainmes vrâment pe mai mâjon ? Bïn chûr, elle ât bèlle, mains i ainme meu lai mîne. 2) Mes casseroles sont accrochées au mur, j'en ai toujours besoin. Le four est chaud, tu peux cuire ton gâteau ! Le jardin de votre maison est très joli, il y a beaucoup de fleurs. Avec la nouvelle cuisinière, il ne fait pas froid dans notre cuisine !

reponse test

TEST SONORE

INDEX

Pourquoi tant d'apostrophes dans l'écriture de notre patois ?

Suite aux épisodes 1 à 4

L'élision

Qu'avez-vous retenu des quatre premiers épisodes ? Testez-vous sur ce quiz...

Quiz

Premiers éléments sur la prononciation...

Comment prononcer

Bilan 1

+ info

+ info

Quiz

INDEX

TRaduction

Texte du test sonore

Daivô mai fanne et mes afaints nôs d’moérans dains ïn bé v’laidge et nôs en sons brâment hèy’rous.Nôs véjïns étïnt des dgens d’lai vèlle, mains ès sont bïn aîjes d’aivoi ènne grôsse mâjon, ènne graindge et peus ïn tieutchi â long.Nôs âchi nôs maindgeans nos lédyumes : gairattes, raives, poérés…. Et peus nos fruts : pammes, célèdges, bloûeches : çoli bèye des boènnes sentous dains lai tieûjainne. v’laidge è y é lou môtie li-enson, enne p’tète r’viere aivâ, et tot c’que nôs ains fâte : lai mairerie chu lai piaice, ènne écôle daivô ïn rédgent bïn aibiéchaint.Nôs ains lai tchaince d’aivoi encouè ïn caibairèt ! Po l’ méd'cïn è fât s’déraindgie : nôs allans en vèlle bïn chûr.I aidmire âchi les çhoés roudges et djânes que sont aiccreutchies ès f’nétres, meinme dains les étaidges : mains bïntôt nôs airains des biaintches dgealèes !Adjed’heû c’ment hyié lou s’raye ât tchâd : d’main s’ré ïn âtre djoué !

La particularité de notre patois est dans la diversité dans sa prononciation, c’est le cas des voyelles i, e et u qui se prononcent différemment suivant leur signe et leur place dans le mot. Le cas de la lettre i qui se prononce comme en français : i = je , le pis de lai vaitche = le pis de la vache, le tieutchi = le jardin , vardi = vendredi, Cas î : dgîvre = givre plus accentué Cas ie : le e étire le i : le pie de poue = le pied de cochon , le môtie = l’égliseCas ï avant n devient une nasale avec une prononciation particulière inexistante en français que je transcris ï, di vïn = du vin ïn saipïn = un sapin Cas y employé seul : i y seus = j’y suis Cas y devant une voyelle est mouillé dyiere = guerre, yune = lune, yos = eux, yére = lire

La prononciation de notre patois: premiers éléments

Le patois comporte beaucoup d’élisions à l’oral. On peut les faire apparaître à l’écrit par l’emploi de l’apostrophe. Mais, comme en Français, il paraît impossible de toutes les transcrire.En fait certaines élisions se font toujours (ou presque) :Lou v’laidge, p’tèt, c’ment, s’vent …Mais d’autres apparaissent de façon plus facultative :D’rie (dérie) , r’trovaie (retrovaie) , d’moéraie (demoéraie), lou djouè qu’vïnt (lou djouè que vïnt)Il s’agit souvent des habitudes du scripteur et il faut admettre certaines variations.Toutefois si on accumule les élisions on risque l’obscurité :C’ n’ ât p’ l’ Bon Dûe qu’le veut ( = ce n’est pas Dieu qui le veut)Il faut donc agir avec bon sens et peut-être éviter deux élisions de suite ?

Les élisions en patois

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: L'écôle

Leçon 3: Â moitan di v’laidge

Leçon 2: Le v’laidge

Leçon 1: Lai vèlle

Episode 5

Ep5_L1

1 – Nôs èc’mençans è prijie not’ p’tète vèlle.2 – Eh âye, tos les dgens l’ainmant ! 3 – Moi, i ainme bïn lou grôs môtie li-enson.4 – Vôs èz raijon de l’aidmirie. 5 - Èt peus nôs prijans âchi lai r’viere li-aivâ.

Exercices

Lai vèlle

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Vous aimez notre belle ville ? Vôs ............. not’ bèlle vèlle ?J’aime l’église là-haut I ainme .......... li-ensonEt la rivière là en bas Èt peus...............................Ma femme l’apprécie aussi comme tout le monde. Mai fanne ........ âchi c’ment .................Traduire : 1) Sébastien aidmire les véyes mâjons. Lai r’viere se trove li-aivâ. Les dgens ainmant not’ vèlle. Li-enson è y é ïn grôs môtie. 2) Notre maison est en haut de la ville. Les vieilles villes sont les plus belles. Les enfants apprécient la rivière. Aujourd’hui nous allons à l’église.

Compléter :Vous aimez notre belle ville ? Vôs ainmèz not’ bèlle vèlle ?J’aime l’église là-haut I ainme lou môtie li enson.Et la rivière là en bas Èt peus lai r’viere li aivâ.Ma femme l’apprécie aussi comme tout le monde. Mai fanne lai prije âchi c’ment tos les dgens.Traduire : 1) Sébastien admire les vieilles maisons. La rivière se trouve là en bas. Les gens aiment notre ville. Là-haut il y a une grande église. 2) Not’ mâjon ât enson lai vèlle. Les vèyes vèlles sont les pus bèlles. Les afaints prijant lai r’viere. Adjed’heû nôs vains (nôs allans) è môtie..

Ep 5

Ep5_L2

Exercices

1 – Mai baichatte Isabelle d’moére ïn gros v’laidge â long de Béfoue.2 – Ses trâs afaints vaint è l’écôle li-d’vaint. 3 – Ât-ce qu’è y é encoé des maigaisïns ?4 – Mains bïn chûr ! È y é encoé ènne blantch’rie, ènne boétch’rie, dous caibairèts et ïn maigaisïn laivou qu’an trove de tot, meinme lai feuye et di touba.5 – Ès n’aint pe de méd’cïn et d’aipotiçhaire ?6 – Nian, è n’y en é pus.

Le v’laidge

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Banvillars est un petit village pas loin de Belfort. Banv’lai ………………………pe loin de Béfoue.L’école où vont les enfants est au milieu du village.L’écôle laivou qu’allant…………….â moitan di ……….Le boulanger fait du bon pain et des tartes dans son four.Le blant’chie………di ………èt peus…………….dains son …..Traduire : La voisine va à la boulangerie chercher (tieuri) du pain. Le magasin avec des volets rouges est à côté de l’église. Les enfants aiment beaucoup les tartes du boulanger du village. Le blant’chie fait son pain dains ïn fouè bïn tchâd. Les afaints vaint tieuri le laicé (lait) tchie (chez) le payisain. Tos les maigaisïns sont â moitan di v’laidge èt â long di môtie. Banv’lai n’é pe de maigaisïns mais enne écôle èt son môtie.

Compléter :Banvillars est un petit village pas loin de Belfort. Banv’lai ât ïn p’tèt v’laidge pe loin de Béfoue. L’école où vont les enfants est au milieu du village.L’écôle laivou qu’allant les afaints ât â moitan di v’laidge.Le boulanger fait du bon pain et des tartes dans son four.Le blant’chie fait di bon pain èt peus des toétchés dains son fouè.Traduire : 1) Lai véjïne vait è la blantch’rie tieuri di pain. Le maigaisïn daivô des roudges lâdes ât â long di môtie. Les afaints ainmant brâment les toétchés di blant’chie di v’laidge. 2) Le boulanger fait son pain dans un four bien chaud. Les enfants vont chercher le lait chez le paysan. Tous les magasins sont au milieu du village et à côté de l’église. Banvillars n’a pas de magasins, mais une école et son église..

Ep 5

Ep5_L3

Exercices

1 – Â moitan di v’laidge, è y é ènne grante piaice daivô ïn bé béné. 2 –D'ènne sen d'lai piaice, è y é lai mairerie et de l'âtre, le véye môtie.3 –Èt â long di ceimetére, ès aint le poiye po les fétes.4 – Dâli le brut ne déraindge pe les véjïns !

 moitan di v’laidge

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter : La grande fontaine est au centre de la place du village. Le.............................ât ….........d'lai.......................... On entrait dans la vieille église par des escaliers. An...........dains.......................poi...................... Le bruit de la salle des fêtes dérange beaucoup les gens du village. Le brut di …....................... déraindge..................les dgens............... La mairie et la vieille église sont très belles. Lai …..........èt peus le....................sont …................Traduire : 1) Beaucoup de gens vont sur la place au milieu du village. La mairie a de grandes fenêtres avec des volets verts. La salle des fêtes a de petites fenêtres mais pas de volets. Au milieu de la place, il y beaucoup de fleurs roses et blanches. 2) D'ènne sen de lai mairerie è y é des roudges roses èt de l'âtre sen è n'y é ran. Le murat di ceimetére ât âchi véye que le môtie. Lai piaice ât tote voidge mains â moitan è y é brament de roudges çhoés. Le ceimetére ât grant è y é brâment de piaices que sont voidges èt peus sains çhoés.

Compléter : La grande fontaine est au centre de la place du village. Le grant béné ât â moitan de lai piaice di v’laidge. On entrait dans la vieille église par des escaliers. An entrait dains le véye môtie poi des égraies. Le bruit de la salle des fêtes dérange beaucoup les gens du village.Le brut di poiye po les fétes déraindge brâment les dgens di v’laidge. La mairie et la vieille église sont très belles. Lai mairerie èt peus le véye môtie sont brâment bés.Traduire : 1) Brâment de dgens vaint tchu lai piaice â moitan di v’laidge. Lai mairerie é de grantes f'nétres aivô des voidges lâdes. Le poiye po les fétes é de p'tètes f'nétres mains pe de lâdes. Â moitan de lai piaice, è y é brâment de roudges et biantches çhoés.2) D'un côté de la mairie, il y a des roses rouges et de l'autre côté il n'y a rien. Le mur du cimetière est aussi vieux que l'église. La place est toute verte mais au milieu il y a beaucoup de fleurs rouges. Le cimetière est grand, il y a beaucoup de places qui sont vertes et sans fleur.

Ep 5

Ep5_L4

Exercices

1 – Ès aint encoé lai tchaince d'aivoi ènne écôle ! 2 – Âye, daivô dous çhaisses : les pus djûenes d'moérant li èt peus les pus véyes vaint â l'écôledi v'laidge â long.3 – Ès aint ïn rédgent et peus ènne maîtrâsse bïn aibiéchaints.4 – I échpére que mes afaints airaint lai meinme tchaince !

L'écôle

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Mes deux enfants vont encore à l'école du village.Mes.......... ............. vaint ..............è l'écôle ............Mon fils n'a pas de chance, sa maîtresse est toujours malade !Mon........... n'é pe de .............., sai .............. ..... malaite !Le maître de ma fille est jeune et sympathique !Le ......... de ..... ........ ât .......... èt .................. !Est-ce que tu veux rester dans la classe, aujourd'hui ? Ât c'que te ...... .................. dains lai ........... ............?Traduire : : 1) J'espère que le village va garder (voidgeaie) ses trois classes. Tu as de la chance, tu restes jeune ! Aujourd'hui, vous aurez une bonne tarte aux prunes ! Dans leur village, l'école est à côté de l'église. 2) I aî le meinme rédgent que mai véjïnne ! Dains le v'laidge â long, è n'y é pus d'écôle! Poéchqu'è fait fraid, és airaint ènne sope de lédyumes bïn tchâde ! N'en moiyïn que te n'vais pe d'moéraie dains la meinme çhaisse !

Compléter :Mes deux enfants vont encore à l'école du village.Mes dous afaints vaint encoé è l'écôle di v'laidge.Mon fils n'a pas de chance, sa maîtresse est toujours malade !Mon fé n'é pe de tchaince, sai maîtrâsse ât tôdje malaite !Le maître de ma fille est jeune et sympathique ! Le rédgent de mai féye ât djûene èt aibiéchaint.Est-ce que tu veux rester dans la classe, aujourd'hui ? Ât-c' que te veus d'moéraie dains lai çhaisse adjed'heû ?Traduire : 1) I échpére que le v'laidge vait voidgeaie (conserver) ses trâs çhaisses. T' és de la tchaince, te d’moéres djûene ! Adjed'heû, vôs airèz ïn bon toétché ès bloûeches ! Dains yot' v'laidge, l'écôle ât â long di môtie. 2) J'ai le même maître que ma voisine ! Dans le village d'à côté, il n'y a plus d'école. Parce qu'il fait froid, ils auront une soupe de légumes bien chaude ! J’espère que tu ne vas pas rester dans la même classe !

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Rédjôyéchainces

Leçon 3: Les séjons

Leçon 2: È fât se yevaie

Leçon 1: Dains lai djoénèe

Episode 6

Ep6_L1

1 – Lai Rosalie èc’mence sai djoénèe en lai pitçhatte.2 – Tos les maitïns, djunqu’è médi, èlle ât â tieutchi. 3 – Lou Djôsèt traivaiye v’lantie lai vâprèe.4 – Lai fanne di Sébastien ainme lai roûe-neût, tiaind qu’vïnt lou soi.

Exercices

Dans lai djoénèe

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Le matin va de l’aurore jusqu’à midi. Lou maitïn ……. dâs …… djunqu’è …..L’après-midi commence à midi et va jusqu’au soir. Lai ..….. èc’mence è …. èt vait … soi.Nous préférons peut-être le crépuscule. Nôs ……… crébïn lai ……….. C’est le meilleur moment de la journée. Ç’ât lou …….. môment d’lai …….Traduire : 1) Nous avions besoin de manger à midi. Il y avait du soleil tout l’après-midi. Une bonne journée commence à l’aurore. Le soir nous venons chez les voisins. 2) Lou maitïn te n’traivaiyes djanmais. Tiaind qu’vïnt lou soi, i échpére lou s’raye po d’main. Vôs vïntes aidmirie lou bé cie d’lai roûe-neût ?

Compléter :Le matin va de l’aurore jusqu’à midi. Lou maitïn vait dâs lai pitçhatte djunqu’è médi.L’après-midi commence à midi et va jusqu’au soir. Lai vâprée èc’mence è médi et vait djunqu'â soi.Nous préférons peut-être le crépuscule. Nôs aimans meu crébïn lai roûe-neût. C’est le meilleur moment de la journée. Ç’ât lou moiyou môment d’lai djoénèe.Traduire : 1) Nôs aivïns fâte de maindgie è médi. È y aivait di s’raye tot’ lai vâprèe. Ènne boènne djoénèe èc’mence è lai pitçhatte. Lou soi nôs v’nians tchie les véjïns. 2) Le matin tu ne travailles jamais. Quand vient le soir, j’espère le soleil pour demain. Vous venez admirer le beau ciel du crépuscule ?.

Ep 6

Ep6_L2

Exercices

1 – Eh mon boûebe ! Ç’ât l’houre de se yevaie !2 – Èl ât les sèpt et ç’ât yündi.3 – Mains manman, ç’ât métieudgi. …È n’y è pe écôle adjed’heû !4 – Dépadge-te ! I t’aittends è lai tieujaine è lai d’mé des heûte.…

È fât se yevaie

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Le dimanche nous allons au village chez notre grand-maman.Le………….nôs allans……….tchie…………. Le lundi ma fille attend la voisine à sept heures et demie pour aller à l’école.Le ………..mai baichatte………..lai véjïne……….po-allaie…………...Tous les mercredis mon fils m’aide au jardin.Tos ………….mon boûebe m’éde ……………Traduire : 1) Tous les jours, je me lève à sept heures et demie. Tous les matins mon voisin est dans son jardin et me dit bonjour. Le samedi les enfants n’ont pas d’école, ils et se lèvent à huit heures et demie. 2) Mon boûebe ainme bïn le toétché ès fruts.Le métieudgi les afaints se yevant è lai d’mé des nûef.Le djûene hanne bèye le brais è sai véye grand-manman.

Ep 6

Compléter :Le dimanche nous allons au village chez notre grand-maman.Le dûemoinne nôs allans â v'laidge tchie not' grand-manman.Le lundi ma fille attend la voisine à sept heures et demie pour aller à l’école.Le yündi mai baichatte aittend lai véjïne è lai demé des heûte po-allaie è l'écôle.Tous les mercredis mon fils m’aide au jardin.Tos les métieudgis mon boûebe m’éde â tieutchi.Traduire : 1) Tos les djoès, i me yeve è lai d’mé des heûte. Tos les maitïns mon véjïn ât dains son tieutchi et me dit bondjouè. Le saim’di les afaints n’aint pe d’écôle, ès se yevant è lai d’mé des nûef. 2) : Mon garçon aime bien la tarte aux fruits. Le mercredi les enfants se lèvent à huit heures et demie. Le jeune homme donne le bras à sa vieille grand-maman.

Les séjons

Ep6_L3

Exercices

1 – Aivô le mois d’aivri èc’mence le paitchi-feûs.2 – C’ât lai pus bèlle des séjons daivô les çhoés èt peus le tchaint des oûejés.3 – Les afaints ainmant meu le tchâtemps èt peus les vaicainces de djuyèt èt peus d’ôt.4 – È fât aittendre le drie temps po tieudre les pammes èt faire di citre.5 – Aivô l’huvie, an échpére de lai nadge po décïmbre.

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter : On cueille les cerises au mois de juin et les pommes en octobre. An ………………….. â mois ……... èt peus …………... en ………. Les garçons et les filles cueillent des fleurs pour la maîtresse. Les ……………….. les baichattes …………………... po lai maîtrâsse. Le voisin prépare ses pommes pour en faire du cidre. Le véjïn ……………………. po en faire …………..Traduire : 1) En mars, il y avait beaucoup de pluie et la rivière était grosse (grôsse). Dès le printemps les oiseaux chantent de bonne heure. L’automne est une belle saison avec beaucoup de jaune. 2) Dâs djuïn, aivô le tchâtemps, les paiyisains échpérant ne pe aivoi de grâle. En huvie, nos ainmans brâment lai nadge aivô di s’raye. Le paitchi-feûs ât ènne boènne séjon, les djouénèes sont pus grantes (longues).

Ep 6

Compléter : On cueille les cerises au mois de juin et les pommes en octobre. An tieud les célèdges â mois de djuïn èt peus les pammes en octôbre. Les garçons et les filles cueillent des fleurs pour la maîtresse. Les boûebes èt peus les baichattes tieullant des çhoés po lai maîtrâsse. Le voisin prépare ses pommes pour en faire du cidre. Le véjïn aipprâte ses pammes po en faire di citre. Traduire : 1) En mârs è y avait brâment de pieudge èt peus lai r’viere était grôsse. Dâs le paitchi-feûs les oûejés tchaintant de bouènne houre. Le drie temps ât ènne bèlle séjon daivô brâment de djâne.2) Dès juin, avec l’été, les paysans espèrent ne pas avoir de grêle. En hiver, nous aimons beaucoup la neige avec du soleil. Le printemps est une bonne saison, les journées sont plus longues.

Ep6_L4

Exercices

1 – C' t' annaie, Carimentran , c'était le vint èt ün de févrie.2 – Tyairante djoués aiprés, ç'ât lai féte de Paîtçhes.3 – Çoli ât âchi lai féte des afaints qu'ainmant bïn les loitch’ries.4 - Â tchâtemps, è y é âchi des fétes: le tyaitoûeje de djuyèt èt le tyïnze d'ôt.5 - Lai féte que raissembye tote lai faimille, ç'ât le vint-cïntçhe de décïmbre, ç' ât Nâ.

Rédjôyéchainces

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Le 14 juillet, mes voisins se rassemblent devant la fontaine.Le ............................., mes ........... se..................d'vaint le .........J'espère que j'aurai beaucoup de friandises à Noël.I .............. qu' i ............... .......de .....................po .....Aujourd'hui c'est carnaval, dans quarante jours, c'est Pâques................, ç'ât ...................., dains ............. djoués , ç'ât ........Traduire : : 1) C'est Carnaval et cette année (annaie) je suis un vieux médecin. Le soir, les gens se rassemblent au milieu de la place de l'église. Trente-deux et quatre-vingt-dix-sept ne font pas cent-dix-neuf ! 2) Çoli fait septante-tyaitre annaies que nôs n'ains pe de nadge po Nâ. Bïn chûr, le tyïnze d'ôt, brâment de dgens allant â môtie. Les afaints vaint tieuri (chercher) des loitch’ries dains le tieutchi.

Ep 6

Compléter :Le 14 juillet, mes voisins se rassemblent devant la fontaine.Le tyaitoûeje de djuyèt, mes véjïns se raissembyant d'vaint le béné.J'espère que j'aurai beaucoup de friandises à NoëlI échpère qu' i airai brâment de loitcheries po Nâ.Aujourd'hui c'est carnaval, dans quarante jours, c'est Pâques. Adjed'heû, ç'ât Carimentran, dains tyairante djoués , ç'ât Paîtçhes.Traduire : 1) Ç'ât Carimentran èt ç't'annaie i seus ïn véye méd'cïn. Le soi, les dgens se raissembyant â moitan d'lai piaice di môtie. Trente-dous èt peus nonante-sèpt ne f 'sant pe ceint déjnûef ! 2) Ça fait soixante-quatorze ans que nous n'avons pas de neige pour Noël. Bien sûr, le 15 Août, beaucoup de gens vont à l'église. Les enfants vont chercher des friandises dans le jardin.

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Tot vait bïn !

Leçon 3: Tchie le méd'cïn

Leçon 2: I aî mâ tot poitchot !

Leçon 1: Aïe, çoli fait mâ !

Episode 7

Ep7_L1

1 – Prends vadge, Djulie, te vais tchoire èt te faire mâ !2 – È n’fât pé te brijie lou brais c’ment tai p’tète véjïne3 – È m’en encrât, i n’ai pe pris vadge.4 – S’è te piaît, bèye-me lai main !

Exercices

Aïe, çoli fait mâ !

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :La petite voisine ne prend pas la main de sa mère. Lai ………. véjïne n’ prend pe lai …………. d’sai mére.Elle va se casser un bras pour sûr ! Elle vait s’ ………….. ïn ………….. po chûr !Elle tombe et se fait mal au genou et au pied. Elle ……… èt se fait ………….. â …………… et â …………Sa mère vient et lui dit « reste à côté de moi ! » Sai mére ……… èt y dit : « D’moère ………… de moi ! »Traduire : 1) La petite fille commence à aller devant sa mère. Elle en a assez de donner la main. Elle ne reste pas en place. Si (Se) elle ne fait pas attention, elle va se casser le nez. 2) Daivô les p’tèts è fât tôdje pâre vadge, poèchqu’ès tchoiyant s’vent chu l’dôs obïn chu les dgenonyes. È m’en encrât tiaind qu’ïn aifaint s’fait mâ.

Compléter :La petite voisine ne prend pas la main de sa mère. Lai p'tète véjïne n’ prend pe lai main d’sai mére.Elle va se casser un bras pour sûr ! Elle vait s’ brijie ïn brais po chûr !Elle tombe et se fait mal au genou et au pied. Elle tchoit èt se fait mâ â dgenonye et â pie.Sa mère vient et lui dit « reste à côté de moi ! » Sai mére vïnt èt y dit : « D’moère â long de moi ! »Traduire : 1) Lai p’tète baîchatte èc'mence è allaie d’vaint sai mére. Elle en é prou de bèyie lai main. Elle ne d’moére pe en piaice. Se èlle ne prend pe vadge, èlle vait se brijie lou nai. 2) Avec les petits, il faut toujours faire attention, parce qu’ils tombent souvent sur le dos ou sur les genoux. Je suis désolé quand un enfant se fait mal.

Ep 7

Ep7_L2

Exercices

1 – Oye vouah ! I aî mâ â dos èt i aî di mâ de me béchie.2 – Te peus tot de meinme v’ni daivô moi ? An peut allaie tchie le méd’cïn.3 – Âye, i seus d’aiccoûe, i veus lu djâsaie de mes djaimbes èt de mes arayes.4 – Poûere pépé, t’és mâ tot poitchot !…

I aî mâ tot poitchot !

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Pour ne pas tomber la grand-mère donne le bras à son fils.Po ne pe ………..lai grant-mére béye……………………Avec ce froid l’enfant a les oreilles toutes rouges.Daivô ci ………….é………………….Les jeunes ne sont jamais d’accord avec les vieux.Les……….ne sont djanmais d’……......daivô ………….Traduire : 1) Aujourd’hui nous voulons aller à la ville voisine. Le grand-père qui a mal aux jambes ne peut plus marcher (mairtchie). Avec ce froid, la fillette a les mains toutes bleues (bieuves). 2) Béye-me lai main po ne pe tchoire. Dains les égraies, è s’ât brijie lai djaimbe. Daivô ç’te pieudge, te veus aivoi fraid.

Ep 7

Compléter :Pour ne pas tomber la grand-mère donne le bras à son fils.Po ne pe tchoire lai grant-mére béye le brais è son boûebe.Avec ce froid l’enfant a les oreilles toutes rouges.Daivô ci fraid l'aifant é les arayes tot' roudges.Les jeunes ne sont jamais d’accord avec les vieux.Les djûenes ne sont djanmais d’aiccoûe daivô les véyes.Traduire : 1) Adjed’heû nôs v’lans allaie è lai vèlle véjïne. Le grant-pére qu’è mâ ès djaimbes ne peut pus mairtchie. Daivô ci fraid lai baichatte é les mains tot’ bieuves. 2) : Mon garçon aime bien la tarte aux fruits. Le mercredi les enfants se lèvent à huit heures et demie. Le jeune homme donne le bras à sa vieille grand-maman.

Tchie le méd'cïn

Ep7_L3

Exercices

1 – Moi i n’ainme pe allaie tchie le méd’cïn !2 – Moi nitou, è y é tôdje brâment de dgens, brâment de malaites. I trove le temps grant.3 – Èt aiprès, è fât encoué allaie tieuri ce que le méd’cïn é graiyenè tchie l’aipotiçhaire.4 – Èt çoli côte des sôs.

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter : Sébastien va chez le médecin quand qu’il se trouve mal. Sébastien……tchie…………tiaind………mâ. On entre chez le pharmacien comme chez le boulanger. An entre…………………….c’ment ………………... En hiver, il y a toujours beaucoup de malades chez le médecin. En huvie…………...…brâment ……………tchie…………………….Traduire : 1) Le médecin et le pharmacien demeurent sur la place à côté de l’église. Notre voisine va souvent chez le pharmacien, l’après-midi. Dans le passé, les gens n’étaient pas souvent (s’vent) malades. 2) Les malaites trovant le temps grant tchie le méd’cïn. Le saim’di après lai d’mé des heûte, i ne vais pus tchie le méd’cïn. Tot c’que m’é bèyie le méd’cïn vait me côtaie brâment d’sôs tchie l’aipotiçhaire.

Ep 7

Compléter : Sébastien va chez le médecin quand qu’il se trouve mal. Sébastien vait tchie le méd'cïn tiaind qu'é se trove mâ. On entre chez le pharmacien comme chez le boulanger. An entre tchie l'aipotiçhaire c’ment tchie le blantchie. En hiver, il y a toujours beaucoup de malades chez le médecin. En huvie è y é brâment de malaites tchie le méd'cïn. Traduire : 1) Le méd’cïn èt peus l’aipotiçhaire d’moérant tchu lai piaice â long di môtie. Not’ véjïne vait s’vent tchie l’aipotiçhaire, lai vâprèe. Dains le temps, les dgens n’étïnt pe s’vent malaites.2) Les malades trouvent le temps long chez le médecin. Le samedi après 7 h 30 je ne vais plus chez le médecin. Tout ce que m’a donné le médecin va me coûter beaucoup de sous chez le pharmacien.

Ep7_L4

Exercices

1 – Mains toi, t'és djûene. Te peus encoé vit’ment ritaie !2 – T'és d' lai tchaince, t'és fïn drue.3 – Âye, mains i seus p'téte et peus i aî moins de foûeche que toi dains les brais.4 - Èt peus, i n' saîs pe encoé bïn yére èt comptaie.

Tot vait bïn !

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Cet oiseau a de la chance, il sait compter jusqu'à trois !Ç't oûejé é de.................. , è ................... djainqu'è .......!Ils sont jeunes, ils sont vraiment en pleine forme !Ès sont ............., ès sont .............. ................ !Tu peux toujours courir, j'ai plus de force que toi !Te peus ......................., i aî .................... que toi !Traduire : : 1) Du moment que tu sais lire et compter, tu n'as plus besoin d'aller à l'école ! J'ai des soucis de santé, j'ai mal au ventre et aux (ès) oreilles. Vous savez, Joseph, demain c'est le printemps et j'aurai 90 ans ! 2) Èl ât lai d'mé des nûef èt peus te n'és pe d'vaint l'écôle, i échpére que tot vait bïn ! Tiaind qu' i n’ seus pe fïn dru, i d'moére â yé (lit) tot’ lai djouénèe ! I t'ainme tôdje, adjed'heû pus qu'hyié mains moins que d'main.

Ep 7

Compléter :Cet oiseau a de la chance, il sait compter jusqu'à trois !Ç't oûejé é de lai tchaince , è saît comptaie djainqu'è trâs !Ils sont jeunes, ils sont vraiment en pleine forme !Ès sont djûenes, ès sont vrâment fïn drus !Tu peux toujours courir, j'ai plus de force que toi !Te peus tôdje ritaie, i aî pus de foûeche que toi !Traduire : 1) Di môment que te saîs yére èt peus comptaie, te n'és pus fâte d'allaie â l'écôle ! I aî des tieûsains de saintè , i aî mâ â veintre èt peus ès arayes . Vôs saîtes, Djôsèt, d'main ç'ât le paitchi-feûs èt i airaî nonante ans. 2) Il est 8 H 30 et tu n'es pas devant l'école, j'espère que tout va bien ! Quand je ne suis pas en forme, je reste au lit toute la journée ! Je t'aime toujours, aujourd'hui plus qu'hier mais moins que demain !

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Lou bal

Leçon 3: I me révije

Leçon 2: Le toétché è lai creînme

Leçon 1: Envèllie

Episode 8

Ep8_L1

1 – Çi dûemoine, i t’envèlle, nôs chitçhans ènne féte po l’baptême de not’Ethan.2 – I te r’méchie, ât-ce qu’è y airé brâment d’envèllies ?3 – Nian, dempie mes onçhiats èt mes taintes, mes fréres et mes sôs, mes bâs-fréres et mes bèlles-sôs èt peus tyétyes tiusïns.4 – Eh bïn i seus d’aiccoûe, lai Rosalie èt peus moi nôs srains bïn aîjes de r’trovaie tai faimille : i seus chûr qu’è y airé de boènnes dgens !

Exercices

Envèllie

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Est-ce que vous organisez une grande fête pour la communion de votre fille ?Ât-ce que.................. ènne grôsse ................... po lai ............. de ................?Oui, nous invitons toute le famille et beaucoup seront là.Âye, nôs ............., tote .............. èt brâment ................ Il y aura quatre cousines et huits cousins, ils auront le plaisir de mieux se connaître.È y airé ……… èt ………….., ès airaint …………… de …………se cognâtre.Traduire : 1) Le dix-huit août, notre plus jeune fille se marie à la mairie et à l’église. Nous aurons les oncles et les tantes avec leurs enfants. Ainsi (dïnnai) nous serons nombreux : quarante-cinq je crois. 2) I échpère que tote not’ grôsse faimille se retrov’ré po lai nace. Ènne bèlle djoénèe nôs aittend : lou r’pés (repas) se f’ré dains lai graindge po aivoi prou de piaice. Tchie nôs, è lai pitçhatte di djouè, an tieure les mairiès dains les mâjons

Ep 8

Compléter :Est-ce que vous organisez une grande fête pour la communion de votre fille ?Ât-ce que vôs chitçhèz ènne grôsse féte po lai comm’nion de vot’fèye ?Oui, nous invitons toute la famille et beaucoup seront là. Âye, nôs envèllans tote lai faimille èt brâment sraint li. Il y aura quatre cousines et huit cousins, ils auront le plaisir de mieux se connaître.È y airé tyaitre tiusines èt heûte tiusïns, ès airaint lou piaîji de meu se cognâtre.Traduire : 1) Lou déche-heûte d’ôt, not’ pus djûene fèye s’mairie è lai mairerie èt â môtie. Nôs airains les onçhiats èt les taintes daivô yôs afaints. Dïnnai, nôs srains brâment : tyairante-cïntçhe i crais. 2) J’espère que notre grande famille se retrouvera pour la noce. Une belle journée nous attend : le repas se fera dans la grange pour avoir assez de place. Chez nous à l’aube (la pointe du jour), on cherche les mariés dans les maisons.

Ep8_L2

Exercices

1 – I t’aippoétchraî ïn toétché è lai creînme, ç’ât ènne ch’péchialitée d’lai Rosalie.2 – Ah, c’ment qu’èlle le fait ?3 – Èt bïn, ç’ât ènne véye r’çatte de sai mére èt ç’ât brâment bon.4 – Mèchi, çoli âdré brâment bïn daivô des ûes en nadge.

Le toétché è lai creînme

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :La mémé coupe la tarte aux pommes pour les enfants de sa fille.Lai mémé cope ………..ès………… po ………La levure fait encore lever la pâte dans le moule posé à côté du fourneau.Lai yevure ………….yevaie……… le mole posè ………………….Les enfants aiment beaucoup la tarte aux fruits du jardin de leur tante.Les………. ainmant …… le toétché ………… di tieutchi…………….Traduire : 1) La jeune fille va chercher de la farine et des œufs au magasin. Les enfants sont toujours heureux de courir (ritaie) dans le jardin. Avec ce gros nuage, c’est de la pluie pour cet après-midi. 2) « Béye-me le socre qu’ât â long di foénat » dit lai mémé è lai p’tète baichatte. Les brais de Rosalie sont tot bians de fairènne. Lai p’téte pieudge de ç’te neût é fait brâment d’bïn ès lédyumes di tieutchi.

Ep 8

Compléter :La mémé coupe la tarte aux pommes pour les enfants de sa fille.Lai mémé cope le toétché ès pammes po les afaints de sai baichatte.La levure fait encore lever la pâte dans le moule posé à côté du fourneau.Lai yevure fait encoé yevaie lai paîte dains le mole posè â long di fouénat. Les enfants aiment beaucoup la tarte aux fruits du jardin de leur tante.Les afaints ainmant brâment le toétché ès fruts di tieutchi de yot’ tainte.Traduire : 1) Lai djûene baichatte vait tieuri de lai fairènne èt des ûes â maigaisïn. Les afaints sont aidè hèyerous de ritaie dains le tieutchi. Daivô ci gros nuaidge, ç’ât de lai pieudge po ç’te vâprèe. 2) « Donne-moi le sucre qui est à côté du poêle » dit la mémé à la petite fille. Les bras de Rosalie sont tout blancs de farine. La petite pluie de cette nuit a fait beaucoup de bien aux légumes du jardin.

Ep8_L3

Exercices

1 – Nôs âchi, nôs ainmïns chitçhaie de bèlles fétes. I me s’vïns de ç’tée de Nâ.2 – È fayait aiprataie le saipïn aivô son décoûe, lai rantche, lai grante tâle, nôs n’aivïns djanmais prou de sèlles !3 – Aiprès lai mâsse de mineût, nôs r’cevïns nôs crômas : tyétyes oraindges, ènne gâgui...

I me révije

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter : La nuit de Noël avec de la neige est encore plus belle. Lai ..…… daivô ………… ât ……… bèlle. Nous aimions beaucoup mettre la crèche et son décor sous le sapin. Nôs …………… brâment botaie ………. èt son ……… dôs le sapïn. Tous les gens allaient à pied à l’église pour la messe de minuit. Tos les dgens …………...… â motie po lai …………………….Traduire : 1) Les enfants couraient vers (vés) le sapin pour chercher leurs cadeaux. Après la messe de minuit, la table et les chaises étaient installées pour le réveillon. Avant la fête, le père Noël a reçu les lettres (lattres) des enfants. 2) Les afaints échpérant brâment de bés crômas è Nâ. Tote lai faimille ainmait se r’trovaie atoué de lai tâle. Lai nadge tchoit encoé di temps de lai mâsse de mineût.

Ep 8

Compléter : La nuit de Noël avec de la neige est encore plus belle. Lai neût de Nâ daivô d’lai nadge ât encoé pus bèlle. Nous aimions beaucoup mettre la crèche et son décor sous le sapin. Nôs ainmïns brâment botaie lai rantche èt son décoûe dôs le sapïn. Tous les gens allaient à pied à l’église pour la messe de minuit. Tos les dgens allïnt è pie â motie po lai mâsse de mineût.Traduire : 1) Les afaints ritïnt vés le sapïn po tieuri yôs crômas. Aiprés lai mâsse de mineût, lai tâle èt les sèlles étïnt chitçhèes pole r’cignon. Aivaint lai féte le Pére Nâ é r’ci les lattres des afaints. 2) Les enfants espèrent beaucoup de beaux cadeaux à Noël. Toute la famille aime se retrouver autour de la table La neige tombe encore pendant la messe de minuit.

Ep8_L4

Exercices

1 – Le tyïnze d’ôt, aiprés lai prochèssion, è y aivait lai féte â v’laidge.2 – Les dgens ainmïnt dainsie, è y aivait ïn ourkèchtre d’harmonicas. An s’aimusait bïn !3 – Èt peus t’és rencontrè lai Rosalie è c’t’occâjion ?4 – Oh nian ! I boèyôs trou èt peus çoli s’finéchait s’vent poi ènne baitaiye !

Lou bal

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :La procession du quinze août traversait tout le village.Lai.................. di ................... tranvoichait tot ............Le bal se terminait toujours par une bagarre.Le ……. s’…….. ………… poi ………………Les gens aimaient bien boire, danser et s’amuser.Les dgens ......... bïn .............., ………., èt peus s’ .................... Traduire : 1) Qu’est-ce que tu aimes mieux écouter (ôyi) : l’accordéon ou le violon ? J’espère que tu ne buvais pas quand tu étais jeune ! L’orchestre joue (djûe), les gens s’amusent, dansent et boivent toute la nuit. 2) Poi lai prochèssion di tyïnze d’ôt, nôs chitçhïns des çhoés tot poitchot. I n’vais djanmais dainsie poéchqu’i n’ainme pe lai baidyairre. T’és encoé rencontrè le Djôsèt â caibairet, èt peus vôs èz bïn boèyu !

Ep 8

Compléter :La procession du quinze août traversait tout le village.Lai prochèssion di tyïnze d’ôt tranvoichait tot le v’laidge.Le bal se terminait toujours par une bagarre.Le bal s' finéchait tôdje (aidé) poi ènne baitaiye. Les gens aimaient bien boire, danser et s’amuser.Les dgens ainmïnt bïn boère, dainsie (youquaie), èt peus s’ amusaie. Traduire : 1) Qu’ât-ce que t’ainmes meu ôyi : l’harmonica obïn lai dyindye ? N’en moiyïn (i echpére) que te nboèyyôs pe tiaind qu’t’étôs djûene ! L’ourkèchtre djûe, les dgens s’aimusant, dainsant èt peus boèyant tote lai neût. 2) Pour la procession du quinze août, nous mettions des fleurs partout. Je ne vais jamais danser parce que je n’aime pas la bagarre. Tu as encore rencontré le Joseph au bistrot et vous avez bien bu !

reponse test

TEST SONORE

INDEX

Quelques règles de conjugaison.

Suite aux épisodes 5 à 8

Eléments de conjugaison

Qu'avez-vous retenu des épisodes 5 à 8 ? Testez-vous sur ce quiz...

Quiz

De nouveaux éléments sur la prononciation...

Comment prononcer

Bilan 2

+ info

+ info

Quiz

Après quelques leçons de patois il nous a paru nécessaire d’apporter quelques compléments sur sa prononciation.Pour l’écriture : aucun signe autre que ceux employés dans la grammaire française.Pour la prononciation : de nombreuses particularités notamment pour les voyelles suivant leur signe ou leur place dans le mot.Lettre e en général toujours muette : pierre, adjed’heu / pierre, aujourd’hui é : bé, pére, féte / beau, père, fête è : ènne bèlle, dyère / une belle, peu eu : beureu, i seus, peut, peute / tonneau à purin, je suis, laid, laide eû : eûye, beûyie / œil, épierLes nasales : dont la prononciation présente des spécificités : ïn : ïn varre de vïn, ïn saipïn / un verre de vin, un sapin ün : ün, dous, tros, yün, tuétyün / un, deux, trois, l’un, chacun an : manman, (man man), hanne (han ne ), fanne (fan ne) / maman, homme, femmeain : mitainne (mitain ne), fontainne (fontain ne) / mitaine, fontaineoin : dumoinne (dumoin ne), ensoinne (ensoin ne) / dimanche, ensemble

La prononciation de notre patois: d'autres éléments

INDEX

TRaduction

Texte du test sonore

I aittendôs ci môment : djunqu’â mois d’ôt, i s’rai dains lai vèlle véjïne tchie lai tainte et l’onçhiat.Ès aint ènne grôsse blantch’rie, è y airé brâment d’ôvraidge po moi. I craiyôs tôdje que c’était pus aibiéchaint de d’moéraie en la vèlle : mes tiusïns m’le aivïnt dit.An y peut aidmirie les piaices, les bénés, èt peus an y trove tos les maigaisïns, totes les boutitçhes pôssibyes, totes les écôles qu’an é fâte.Tiaind qu’i airaî ïn tieûsain de saintè, lou médicïn et peus l’aipotitçhaire s’raint â long.I échpére cognâtre tot piein d’aimis et de bèlles baîchattes : nôs se f’rains des envèllies et nôs se retrov’rains po maindgie èt boère dains les caibairèts.Po l’piaîji des dgens, lai mairerie chitçhe des fétes en tote sâjon, en huvie, â paitchifeus èt peus â tchâd temps : Carimentran, Paitçhes, Tiaitoûeje Djuyèt, Nâ … çoli n’airrâte pe.Eh âye, lou brut d’lai vèlle n’veut pe étre dépiaijaint, i en s’rai tôdje bïn aîje.

Suite

On peut facilement remarquer que la conjugaison en patois est précise et systématique. Ainsi tous les verbes présentent à l’imparfait les mêmes terminaisons sur le modèle :I tchaint – ôs (je chantais), te tchaint- ôs, è /èlle tchaint- aitNôs tchaint – ïns, vôs tchaint- ïns, ès/èlles tchaint – ïntUniformité aussi pour le futur : tous les verbes présentent les mêmes terminaisons :I tchaint’ – rai (je chanterai), te tchaint – rés, è/èlle tchaint – réNôs tchaint – rains, vôs tchaint – rèz, ès / èlles tchaint – raintLe présent des verbes du type tchaintaie, ainmaie, d’moéraie etc …. est toujours :I tchaint – e, te tchaint – es, è/èlle tchaint – eNôs tchaint – ans, vôs tchaint – èz, ès / èlles tchaint – ant

Généralités sur la conjugaison

Pour les autres verbes la surprise peut venir au présent de la 2° personne du pluriel, souvent en -tes. (comme en Latin)Exemples : maindgie : vôs maindgètes (vous mangez), ôyi : vôs ôyites (vous entendez), saivoi : vôs saîtes (vous savez) , pâre : vôs prentes (vous prenez), poyait : vôs peutes (vous pouvez), cognâtre : vôs cognâtes (vous connaissez) etc …..Mais il y a peut-être des exceptions, ou des hésitations. Ainsi pour voyait (vouloir) on dit plutôt vôs v’lèz plutôt que vôs veutes ou pour allaie (aller) on trouve aussi bien : vôs allèz et vôs allètes ou vôs vètes.Ainsi le patois nous réserve bien des découvertes !

Généralités sur la conjugaison - suite

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Les sâvaidges bétes

Leçon 3: Les bétes de lai férme

Leçon 2: Ïn tchïn ç'ât meu

Leçon 1: I aî predju mon tchait

Episode 9

Ep9_L1

1– Dis m’voûere, Djôsèt, te n’és pe vu mon tchait ? I l’aî predju !2 – Âye, i l’aî vu dains lou tchaimp â long. I crais qu’è rait’nait.3 – Voili trâs djouès qu’è s’ât envoulè èt peus è n’s’ât pe r’mijie.4 – Pe de tieûsain ! È vait r’veni en lai fïn po mairgataie dôs tes f’nétres !

Exercices

I aî predju mon tchait

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Aujourd’hui je n’ai pas vu mon chat. Je le crois perdu.Adjed’heû i n’aî ………… mon …………. I le crais …….Quand il a assez chassé les souris, il rentre à la maison.Tiaind qu’èl é prou ……. , è ………… en l’hôtâ.Déjà hier il s’est envolé mais il est revenu comme toujours.Dje hyié è s’ât ………., mains èl …………… c’ment tôdje.Il a encore margoté cette nuit dans le jardin.El é …….. encouè c’te …… dains le ……….Traduire : 1) Mon chat a chassé les souris dans la grange comme il fait toujours. Hier je ne l’ai pas vu mais il a margoté toute la nuit. Nous avons besoin de chats dans les maisons.2) Les tchaits n’démoérant pe dains les hôtâs c’ment les tchïns. I aî coégnu des tchaits que s’en allïnt po trâs obïn tyaitre djouès. Mains ès r’vignant po maindgie les raittes.

Ep 9

Compléter :Aujourd’hui je n’ai pas vu mon chat. Je le crois perdu.Adjed’heû i n’aî pe vu mon tchait. I le crais predju.Quand il a assez chassé les souris, il rentre à la maison.Tiaind qu’èl é prou rait’nè , è se r’mije en l’hôtâ.Déjà hier il s’est envolé mais il est revenu comme toujours.Dje hyié è s’ât envoulè, mains èl ât r’veni c’ment tôdje.Il a encore margoté cette nuit dans le jardin.El é mairgatè encouè c’te neût dains le tieutchi .Traduire 1) Mon tchait é rait’nè dains lai graindge c’ment qu’è fait tôdje. Hyié i ne l’aî pe vu mains èl é mairgatè tote lai neût. Nôs ains fâte de tchaits dains les hôtâs. 2) Les chats ne restent pas dans les maisons comme les chiens. J’ai connu des chats qui s’en allaient pour trois ou quatre jours. Mais ils reviennent pour manger les souris.

Ep9_L2

Exercices

1 - Ïn âtre côp te f’rôs meu de vâdgie ïn tchïn, è t’écouteré meu. 2 - Nian ïn tchïn ç’ât trop de traivaiye, è prend trop de piaice, è fât le moinaie d’feûs, le promenaie pai tos les temps.3 - Âye, mains ïn tchïn ainme meu son maître, vâdge lai mâjon èt aiboiye tiaind qu’è y è des volous..4 - Po fini mes afaints ainmant meu crè bïn ïn poûechon obïn ïn ôjé en caidge.

Ïn tchïn ç'ât meu

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :La maison de l’oncle est toujours bien gardée par un gros chien qui aboie.Lai ………………………….bïn vâdgie pai ……………qu’aboiye.Les enfants sont allés dans les bois pour écouter les oiseaux chanter.Les ……………allès ……………. po ôyi………..tchaintaie.Ce matin le chat des voisins a attrapé une grosse souris.Ci ………………. des véjïns é aittraipè…………….raitte.Traduire : 1) Le garçon et la fille se promènent avec le chien de leur tante. Le chat regarde (ravouéte) le poisson rouge dans l’eau de la rivière. Au printemps, le jardin de l’école est le plus beau du village. 2) Tiaind qu’le tchïn é aiboiyie le volou ât allè d’feûs pai lai f’nétre di poiye. Le paiyisain ât entrè dains le tieutchi daivô son boûebe po admiraie les bèlles çhoés djânes èt roudges.

Ep 9

Compléter :La maison de l’oncle est toujours bien gardée par un gros chien qui aboie.Lai mâjon de l’onçhiat ât aidé bïn vâdgie pai ïn grôs tchïn qu’aboiye.Les enfants sont allés dans les bois pour écouter les oiseaux chanter.Les afaints sont allès dains les bôs po ôyi les ôjés tchaintaie.Ce matin le chat des voisins a attrapé une grosse souris.Ci maitïn le tchait des véjïns é aittraipè ènne grôsse raitte.Traduire : 1) Le boûebe èt lai baichatte se promenant daivô le tchïn de yot’ tainte. Le tchait ravouéte le roudge poûechon dains l’âve de lai r’viere. Â paitchi-feûs, le tieutchi de l’écôle ât le pus bé di v’laidge.2) Quand le chien a aboyé, le voleur est sorti par la fenêtre du séjour. Le paysan est entré avec son garçon dans le jardin pour admirer les belles fleurs jaunes et rouges.

Ep9_L3

Exercices

1 – I me s’vïnt, en lai férme, nôs aivïns ïn tchïn qu’était brâment utiye po moinaie tchaimpoiyie les vaitches.2 – È vâdgeait âchi les oûeyes, les dgerainnes, les boérèts èt peus meinme les poûes !3 – Ât ce’que vôs aivïns des motons ?4 – Bïn chûr ! Èt meinme des tchievres èt ïn tchvâ.

Les bétes de lai férme

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Dans la grande place de la ferme, les poules cherchaient à manger.Dains ............... , les ............... è maindgie. Les cochons et les canards aimaient beaucoup être dans l’eau qui coulait de la fontaine. Les ............. ainmïnt .................. que coulait di ............. .Les chevaux avaient une pâture derrière la maison où ils allaient après le travail par beau temps.Les .................. ènne paitûre ......... lai mâjon ............. aiprés ............... poi .............. .Traduire : 1) Bien sûr le chien, mais aussi les oies gardaient vraiment bien la maison. En revenant de paître, les vaches buvaient à la fontaine et mangeaient du foin (di fon) dans la crèche avant de donner leur lait. 2) Les motons èt peus les tchievres maindgïnt totes les çhoés piaîntèes poi lai férmiere.I m’raippeule que les tch’vâs ne se coutchïnt djanmais èt mon pére allait tôdje les voûere, le soi, aivaint d’allaie â yé (lit).

Compléter :Dans la grande place de la ferme, les poules cherchaient à manger.Dains lai grante piaice de lai férme, les dgerainnes tieurïnt è maindgie. Les cochons et les canards aimaient beaucoup être dans l’eau qui coulait de la fontaine. Les poûes èt peus les boérets ainmïnt brâment être dains l’âve que coulait di béné.Les chevaux avaient une pâture derrière la maison où ils allaient après le travail par beau temps.Les tchvâs aivïnt ènne paitûre drie lai mâjon laivousqu’èls allïnt aiprés lai bésigne poi bé temps.Traduire : 1) Bïn chûr le tchïn mains âchi les oûeyes vâdgïnt brâment bïn lai mâjon. En r’veniaint de tchaimpoiyie, les vaitches boèyïnt â béné èt maindgïnt di fon dains lai rantche aivaint de béyie yot’ laicé. 2) Les moutons et les chèvres mangeaient toutes les fleurs plantées par la fermière. Je me souviens que les chevaux ne se couchaient jamais et mon père allait toujours les voir, le soir, avant d’aller au lit.

Ep 9

Ep9_L4

Exercices

1 – Ât c'que ton tchïn é dje empâtchi ïn r'naîd de v'ni pâre ènne dgerainne ?2 – Nian, è vâyait meu bïn çhoûere lai poûetche di dgeurni.3 – Che not’ véjïnne aivait ïn tchïn, les tchevreûs ne maindgerïnt pe ses salaîdges.4 – Mains niun n'é trovè le moiyïn de faire è rebrataie des leus, des poûes-sèyés èt peus d'âtres sâvaidges bétes.

Les sâvaidges bétes

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Quand il fait nuit, le blaireau mange des limaces et des escargots.Tiaind qu'............... , le ........... maindge des ......... èt pe des ...............Si mon chien n'était pas là, les chevreuils mangeraient toutes les salades de mon jardin.Che ..... ........ n'était pe li, les ............ ........... totes les ............ de mon ..............Il faut fermer la porte pour repousser les animaux sauvages.È fât ........... lai ............ po faire è ............... les ............ ..........Traduire : 1) Il te faut faire bien attention, petite poule, le renard est déjà derrière le poulailler.Ce n'est pas un chien qui empêchera les limaces de manger les salades de ton jardin ! 2) C'te neût, ton tchïn è brâment aiboiyie, è y aivait crébïn ïn tâchon que s'promenait â long de lai mâjon. I âdrôs (irais) bïn voûere mai grant-mére, mains è fât pessaie dains le bôs èt peus i aî paivou di leu !

Ep 9

Compléter :Quand il fait nuit, le blaireau mange des limaces et des escargots.Tiaind qu'è fait neût, le tâchon maindge des yemaices èt pe des cocrèyes.Si mon chien n'était pas là, les chevreuils mangeraient toutes les salades de mon jardin.Che mon tchïn n'était pe li, les tchevreûs maindgerïnt totes les salaîdges de mon tieutchi.Il faut fermer la porte pour repousser les animaux sauvages.È fât çhoûere lai poûetche po faire è rebrataie les savaîdges bétes.Traduire : 1) È te fât bïn pâre vadge, p'tète dgerainne, le r'naîd ât dje drie le dgeurni. Ç'nât pe ïn tchïn qu' empâtch’ré les yemaices de maindgie les salaîdges de ton tieutchi ! 2) Cette nuit, ton chien a beaucoup aboyé, il y avait peut-être un blaireau qui se promenait à côté de la maison. J'irais bien voir ma grand-mère, mais il faut passer dans le bois et j'ai peur du loup.

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Des afaints bïn èyeutchis

Leçon 3: Tyé métie ?

Leçon 2: C'ment s'véti

Leçon 1: I aî brâment de bésigne !

Episode 10

Ep10_L1

1– Eh bïn, Sébastien, laivoùsque te rites c’ment ïn élusèt ?2 – I aî dremi grant temps, djunqu’è lai d’mé des heûte. Mitnaint i seus preussie, i dais m’dépâdgie, âtrement i s’ré en r’taîd.3 – Qu’ât-ce qu’è s’pésse ? I porôs t’édie ?4 – Mes afaints sont vétis, mains i dais encouè yos bèyie l’dédjunon, yos lavaie l’mouère. Aiprés i dairaî les emmoénaie è l’écôle.

Exercices

I aî brâment de bésigne !

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Mon voisin était pressé, il est passé rapidement.Mon …….. était ………. , èl ……… ……. vit’ment.Le mercredi les enfants dorment longtemps, ils ne doivent pas aller à l’école.Lou …………. les afaints ………. ……… , ès ne ………….. pe …………. è l’écôle.Je me dépêche parce que je suis en retard pour le travail.I me …………… pouèch’qu’i seus ……………. po ………..Il est huit heures, le travail attend et je ne suis pas habillé.El ât les …………, lai …………. èt i ne …………. pe ……Traduire : 1) Ce matin le déjeuner a duré longtemps, je demande (d’mainde) aux enfants de se dépêcher. Je devrai les aider à se mettre de l’eau sur le museau. Avec l’auto je vais comme un éclair, je serai vite devant l’école.2) En huvie i doûe s’vent pus taîd, tiaind qu’i m’yeve i dais ritaie po m’vêti.Les afaints s'raint hèy’rous d’allaie è l’écôle daivô l’auto.Aiprés yot’ dédjunon i dairaî r’chitçhaie vit’ment lai tieûjainne.

Ep 10

Compléter :Mon voisin était pressé, il est passé rapidement.Mon véjïn était preussie , èl ât péssè vit’ment.Le mercredi les enfants dorment longtemps, ils ne doivent pas aller à l’école.Lou métieûdgi les afaints dremant grant temps , ès ne daivant pe allaie è l’écôle.Je me dépêche parce que je suis en retard pour le travail.I me dépâdge pouèch’qu’i seus en r’taîd po lai bésigne.Il est huit heures, le travail attend et je ne suis pas habillé.El ât les heûte, lai bésigne aittend èt i n’seus pe véti.Traduire 1) Ci maitïn lou dédjunon é durie grant temps, i d’mainde ès afaints de s’dépâdgie. I dairaî les édie è s’botaie de l’âve chu l’mouère. Daivô l’auto i vais c’ment ïn élusèt, i s’raî vit’ment d’vaint l’écôle. 2) En hiver, je dors souvent plus tard, quand je me lève je dois courir pour m’habiller. Les enfants sont heureux d’aller à l’école avec l’auto. Après leur déjeuner, je devrai arranger rapidement la cuisine.

Ep10_L2

Exercices

1 - C’ment te véts tes afaints adjed’heû?2 - C’ment qu’è fait fraid, è fât qu’i yos boteuche des tchâsses, ènne grante tiulatte, ïn tchéplé, ïn tricot èt encheute ïn mainté, ïn catche-nèz èt i ne dais pe rébiaie lai cape.3 - Â tchâtemps, ènne tch’mije ce srait prou!

C'ment s'véti

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Ce matin il fait froid, les enfants doivent être chaudement habillés.Ci matïn ………………………….daivant ……………tchâd’ment……..Mon pauvre garçon, tu as encore mis ton pull à l’envers.Mon poûere ….., ……………botè ……………. de lai croûeye sen.La fillette donne la main à son petit frère pour qu’il ne tombe pas.Lai baichnatte ………………. ……………….. po qu’è ne tchoiyeuche pe.Traduire : 1) La maman reste devant la porte pour voir ses deux enfants aller à l’école.2) Ç’ât le métieudgi que les afaints ainmant le meu, ès poyant allaie en vèlle tchie yot’ tainte.

Ep 10

Compléter :Ce matin il fait froid, les enfants doivent être chaudement habillés.Ci matïn è fait fraid, les afaints daivant étre tchâd’ment vétis.Mon pauvre garçon, tu as encore mis ton pull à l’envers.Mon poûere boûebe, t’és encoé botè ton tricot de lai croûeye sen.La fillette donne la main à son petit frère pour qu’il ne tombe pas.Lai baichnatte bèye lai main è son p’tèt frére po qu’è ne tchoiyeuche pa.Traduire 1) Lai manman d’moére d’vaint lai poûetche po voûere ses dous afaints allaie è l’écôle. 2) C’est le mercredi que les enfants préfèrent, ils peuvent aller en ville chez leur tante.

Ep10_L3

Exercices

1 – Mains tai fanne ne t’éde pe ?2 – Nian, èlle ât paitchie â traivaiye è trâs quâts des sept èt pe moi i dais y étre aivaint le quât des déche.3 – Qu’ât-ce qu’èlle fait c’ment métie ?4 – Èlle ât ïnfirmiere en l’hôpitâ.

Tyé métie ?

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter :L’infirmière vient chez le voisin, tous les jours à 10h30, sauf (se ce n’ât) le dimanche.L’ïnfirmiere ……………….…tos les djouès ………………..………….. le dûemoinne. Le bûcheron travaille en forêt en hiver et devient charpentier à la belle saison. Le copou …………………………en huvie èt …………………… â tchâtemps.Le mécanicien doit réparer l’auto de la belle boulangère avant sa tournée du matin.Le mécanitçhïn …………r’çhitiaie…… de lai bèlle …….. aivaint sai touénaie ……………... Traduire : 1) Avant d’aller au travail en auto, la voisine qui est malade, a pris ses médicaments.La boulangère ouvre (eûvre) son magasin dès 6h30 pour les gens qui vont au travail.Le plombier est arrivé rapidement chez nous pour réparer (r’çhitiaie) un grosse fuite (fûete).2) Le tchaipu dairait r’çhitiaie le toét (toit) de lai mâjon aiprès l’oûeraidge daivô brâment d’oûere (air = vent).È y aivait brâment de bésigne c’maitïn, nôs ains maindgie â quât des dous, bïn pus taîd que les âtres djoués.

Ep 10

Compléter :L’infirmière vient chez le voisin, tous les jours à 10h30, sauf (se ce n’ât) le dimanche.L’ïnfirmiere vïnt tchie le véjïn tos les djouès en lai d’mé des onze, se ce n’ât le dûemoinne. Le bûcheron travaille en forêt en hiver et devient charpentier à la belle saison. Le copou traivaiye dains le bôs en huvie èt d’vïnt tchaipu â tchâtemps.Le mécanicien doit réparer l’auto de la belle boulangère avant sa tournée du matin.Le mécanitçhïn dait r’çhitiaie l'auto de lai bèlle blantchiere aivaint sai touénaie di maitïn.Traduire 1) Aivaint qu’d’allaie é traivaiye en auto, lai véjïne qu’ât malaite, é pris ses r’médes. Lai blantchiere eûvre son maigaisïn dâs lai d’mé des sept, pô les dgens que vaint (qu’allant) é traivaiye. Le plombie ât v’ni vit’ment tchie nôs po r’çhitiaie ènne grôsse fûete. 2) Le charpentier devra réparer le toit de la maison après l’orage avec beaucoup de vent. Il y avait beaucoup de travail ce matin, nous avons mangé à une heure et quart, bien plus tard que les autres jours.

Ep10_L4

Exercices

1 – Te n'en és pe ton sô ? Moi, i n' aî djanmais fait tot çoli ! T' és bïn pyaîn !2 – Ç' ât d' mai fâte, è l'écôle i étôs poirajou. Mains mes afaints traivaiyant bïn, ès sont coéraidgeous, pôlis èt pe bïn èyeutchis. I veus qu'ès réussisseuchïnt dains lai vétiaince, qu'ès euchïnt ïn bé métie !3 – Eh bïn, vais! Ne te bôte pe en r'taîd ! Moi, è fât qu'i alleuche faire les aijements.....

Des afaints bïn èyeutchis

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Ce n'est pas de ma faute, mais je n'aime pas l'école !Ç'nât pe .............., mains ...................pe ................!Il faut te mettre au travail si tu veux réussir dans la vie !È .............botaie â ............che te ............... dains ...................!Elle est courageuse, elle aimerait que ses enfants aient un beau métier.Èlle ...................... , èlle ................ que ses afaints ........... ïn ...............Traduire : 1) Tu es si menteur que personne ne veut plus te croire (craire)! Il est plus têtu que son âne (aîne), il faut lui apporter des carottes.... Chez nous, c'est notre chien qui fait la vaisselle ......avec sa langue (laindye) ! 2) Mai fanne m' é dit : "I en aî tot mon sô, te n'és qu'ïn poirajou. È fât que te te reboteuches â traivaiye !"È fât que te feuches pyaînne, c'n'ât pe de mai fâte, i seus encoué malaite, mains i s'raî bïntôt r’voiri (guéri).

Ep 10

Compléter :Ce n'est pas de ma faute, mais je n'aime pas l'école !Ç'nât pe de mai fâte, mains i n’ainme pe l’écôle !Il faut te mettre au travail si tu veux réussir dans la vie !È fât te botaie â traivaiye che te veus réussi dains lai vétiaince !Elle est courageuse, elle aimerait que ses enfants aient un beau métier.Èlle ât coéraidgeouse , èlle ainmerait que ses afaints euchïnt ïn bé métie.Traduire 1) T’és che mentou que niun ne veut pus te craire ! Èl ât pus taîteûchon que son aîne, è fât lu aippoétchaie des gairattes…. Tchie nôs, ç’ât not' tchïn que fait les aijements…aîvô sai laindye !2) Ma femme m’a dit : « J’en ai marre, tu n’es qu’un paresseux. Il faut que tu te remettes au travail ! » Il faut que tu sois patiente, ce n’est pas de ma faute, je suis encore malade, mais je serai bientôt guéri.

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: Les dgens de lai vèlle

Leçon 3: I me raippeule

Leçon 2: Poquoi qu't'és graingne ?

Leçon 1: È y en é prou !

Episode 11

Ep11_L1

1– Bondjoué, véjïn, i t’fais encoé è r’mairtçhaie que tes tchïns ritant tot poitchot !2 – Ès v’niant épaivurie les afaints, çoli n’peut pus durie !3 – Eh bïn, moi, è n’m’en tchât èt peus i en aî mon sô de t’ôyi te pyaindre è r’bousse meûté !4 – Râte tai s’gneûle, te m’sôles èt te m’étchâdes lai misse !

Exercices

È y en é prou !

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Le voisin me tape sur les nerfs, ses gros chiens vagabondent toujours.Lou véjïn ……........................... , ses ..................………. rôlant tôdje.Ils courent partout, les enfants sont effrayés.Ès ……..……. tot poitchot, les afaints ………................Moi, je m'en fiche, mais ma femme en a assez.Moi...................................., mains mai fanne ...................Elle veut aller se plaindre à la mairie.Èlle veut ……………………………… è lai mairerie.Traduire : 1) Les jeunes font du vacarme toutes les nuits dans la maison â côté. J’en ai assez, nous ne sommes plus tranquilles chez nous. Si je me plains, ils me disent « arrête ta rengaine, tu es fatigant (sôlaint) ! »2) È y é des dgens que léchant yos tchïns rôlaie dains l’câre (quartier). Les afaints n’poyant pe d’moéraie d’vaint l’hôtâ (maison). I l’aî fait è saivoi è mon véjïn sains m’engraingnie. È m’é endieulè è r’bousse meûté.

Ep 11

Compléter :Lou véjïn m’étchâde lai misse, ses grôs tchïns rôlant tôdje.Ès ritant tot poitchot, les afaints sont épaivuries.Moi è n’m’en tchât, mains mai fanne en é prou.Èlle veut allaie s’pyaindre è lai mairerie.Traduire 1) Les djûenes f’sant di traiyïn totes les neûts dains lai mâjon â long.I en aî prou, nôs n’sons pus quiats tchie nôs.Se i m’ pyains, ès m’diant : « râte tai s’gneûle, t’és sôlaint ! » 2) Il y a des gens que laissent leurs chiens vagabonder dans le quartier. Les enfants ne peuvent pas rester devant la maison. Je l’ai fait savoir à mon voisin sans me fâcher. Il m’a engueulé à satiété.

Ep11_L2

Exercices

1 - Djosèt, c’ment qu’te vais adjed’heû ? T’és encoé graingne ?2 - Cadge-te ! Ç’ât not’ véjïn de l’âtre sen que me fait è ch’vaie daivô ses tchïns.3 - Ah ! Ç’tu que nôs brije les arayes daivô sai tondjouse ? È f’rait meu d’aivoi ènne gaysse !4 - Ah ! Nian, poidé ! Èlle vïnrait maindgie totes mes salaidges !

Poquoi qu't'és graingne ?

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Tous les jours, le garçon de la boulangerie apporte une miche de pain frais à la vieille personne.Tos les djoès, ………………….. aippoètche ènne mètche de pain frât è ….. dgen.Le grand-père n’a pas de tondeuse, c’est sa chèvre qui tond son verger et cela sans faire de bruit.Le grant-pére…………, ç’ât sai …… que tond son voirdgie èt çoli sains …………..Le chien de la nouvelle maison aboie toute la journée, cela finit par énerver et fâcher les gens de la rue de l’église.Le tchïn ……… aiboiye tote lai djoénèe, çoli finit pai ……… èt ………… les ……..de…. môtie.Traduire : 1) Le garçon va avec son père en ville pour chercher des médicaments.Tous les mercredis, la fille va chez sa tante pour manger de la tarte aux pommes.2) L’hèrba, an tieud les pammes di voirdgie po faire di citre.Lai vaitche di paiysain é maindgie tos les tchôs de not’ tieutchi.

Ep 11

Compléter :Tos les djoès, le boûebe de lai blantch’rie aippoètche ènne mètche de pain frât è lai véye dgen.Le grant-pére n’é pe de tondjouse, ç’ât sai tchievre que tond son voirdgie èt çoli sains faire de brut.Le tchïn de lai neuve mâjon aiboiye tote lai djoénèe, çoli finit pai étchâdaie lai misse (énervaie) èt engraingnie les dgens de lai vie di môtie.Traduire 1) Le boûebe vait daivô son pére en vèlle po tieuri des r’médes. Tos les métieudgis la baîchatte vait tchie sai tainte po maindgie di toétché ès pammes. 2) En automne, on cueille les pommes du verger pour faire du cidre. La vache du paysan a mangé tous les choux de notre jardin.

Ep11_L3

Exercices

1 – I me raippeulle d’ïn banvaîd que n’était pe aîjie. È dev’niait métchaint tiaind qu’èl aivait bu, è ne fâyait pe le gatayie !2 – Meinme se ès en aivïnt pavou, les afaints allïnt l’alouxaie po l’ôyi breûyie.3 – Ât-ce qu’èl était tot de meinme réchpèctè ?4 – È fâyait bïn, ach’bïn an ne poyait pe lu fotre lai pâle â tiu.

I me raippeulle

Trâjieme Yeçon

Ep 11

Compléter :Tiaind qu’è y é d’lai bije , an sent lai croûeye sentou des poues de lai férme â long. paitchi-feûs les tchaits mairgatant totes les neûts dôs nos f’nétres, ès nôs empâtchant de dremi.Tchétçhe côp que le paiyisain pésse daivô son tchairat que n’é p’aivu peingnie, él en tchoit tot â long di tch’mïn.Traduire 1) Le banvaîd breûyait brâment foûe po faire les ainnonces di v’laidge.Les véjïns aint ïn poulat que tchainte tote lai djoénèe alouxaint le tchïn tot l’temps.2) Des jeunes ne respectent pas le grand-père et le provoquent souvent pour qu’il se fâche en les menaçant avec sa canne.La voisine aime bien quand des chevaux passent devant sa maison en laissant du crottin qu’elle ramasse pour le mettre dans son jardin.

Corrigé

Compléter :Quand il y a de la bise (bije), on sent la mauvaise odeur des porcs de la ferme à côté.Tiaind ……………….., an sent lai……………….. de lai férme â long.Au printemps, les chats margottent toutes les nuits sous nos fenêtres, ils nous empêchent de dormir. paitchi-feûs ……..……totes les neûts ……………., ès nôs empâtchant de dremi.Chaque fois que le paysan passe avec sa charrette qui n’a pas été peignée, il en tombe tout au long du chemin.Tchétçhe côp ………daivô son tchairat que ……..peingnie, él en tchoit ……. di tch’mïn.Traduire : 1) Le garde-champêtre criait très fort pour faire les annonces du village.Les voisins ont un coq (poulat) qui chante toute la journée excitant le chien tout le temps.2) Des djûenes ne réchpèctant pe le grand-pére èt l’ailouxant s’vent po qu’è s’engraingneuche en les menaiçaint daivô sai cainne.Lai véjïne ainme bïn tiaind que les tchvâs péssant d’vaint sai mâjon en léchaint di crottïn qu’èlle raimaisse po le botaie dains son tieutchi.

Ep11_L4

Exercices

1 – De nos djouès, cés que nôs embétant le pus, ç'ât les dgens d'lai vèlle que v'niant d'moéraie dains les v'laidges.2 – Ès ne suppoétchant pus ran : ne les cieutches que sounnant l'ailumairiâ, ne les poulats que tchaintant, ne les sentous de f’mie...3 – Èt peus les tchïns qu' aiboiyant , les campaines èt peus les tracteurs que goûenant lai vie...4 – Eh âye ! È y en é tôdje po nôs brijie les pies !

Les dgens de lai vèlle

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Les gens de la ville n'aiment pas entendre le chant du coq.Les ..........................n'........ pe ôyi le .............................Mon voisin a sali toute la route avec ses vaches.Mon ........... é ............ tote .............. daivô .............Chaque matin, à cinq heures et demie, les cloches sonnent l'angélus.Tchétçhe ................., è lai ........................, les cieutches ......................Traduire : 1) Bien sûr, c'est parce les cloches des vaches sonnent toute la nuit qu'il ne peut pas dormir... T'es vraiment une vilaine bête, va voir au jardin si j'y suis !2) Se te ne suppoétches pe les sentous de f’mie, è fât que te d'moéreuches en vèlle !Les tchïns aiboiyant èt peus les poulats tchaintant, è y en é prou, è farait que tot ci traiyïn s'râteuche !

Ep 11

Compléter :Les dgens de lai vèlle n'ainmant pe ôyi le tchaint di poulat.Mon véjïn é goûenè tote lai vie daivô ses vaitches.Tchétçhe maitïn, è lai d’mé des ché, les cieutches sounnant l'ailumairiâ.Traduire 1) Bïn chûr, ç'ât poéchque les campaines sounnant tote lai neût qu'è n’ peut pe dremi..... T'és vrâment ènne peute béte, vais voûere â tieutchi se i y seus !2) Si tu ne supportes pas les odeurs de fumier, il faut que tu habites en ville ! Les chiens aboient et les coqs chantent, ça suffit, il faudrait que tout ce vacarme s'arrête !

A vous de jouer

INDEX

Leçon 4: L'herbâ

Leçon 3: Les piaîjis di tchâtemps

Leçon 2: Le r'toué di paitchi-feûs

Leçon 1: Les djoûes de l'huvie

Episode 12

Ep12_L1

1– Èl é nadgie tote lai neût, lai naiture sembye endremie dôs ïn grant èt épâs yeussûe bianc.2 – Les afaints en aivïnt sondgie, lai nadge ât tchoie. An peut ôyi tote ènne rote rire en f’saint des baitaiyes de bôles de nadge.3 – Mains è fât âchi pensaie ès véyes dgens que n’allant pus d’feûs poéchque ç’ât yuvat. Èlles aint paivou de se brijie ènne djaimbe.

Exercices

Les djoûes de l'huvie

Premiere Yeçon

Corrigé

Compléter :Après avoir lugé tout l’après-midi, les enfants qui sont fatigués ont droit à un bon casse-croûte qu’ils mangent avec un grand appétit.Aiprès……. yudgie ………… , …………que sont sôles aint drait è ènne boènne noune …………... peûtou .Il fait froid, la bise (lai bije) souffle, tous les oiseaux s’abritent, il n’y a que quelques mésanges et trois moineaux qui osent sortir.È fait………çhiôçhe………s’aibritant…….tyétyes meusattes èt trâs péss’rèts qu’oûejant……..Traduire : 1) C’est un beau dimanche d’hiver, les enfants sont chez leur grand-mère, assis (siétés) à côté du fourneau, ils mangent de la tarte aux pommes.2) Nos tiusïns aint fait ïn grant bonhanne de nadge èt lu aint fait ïn nèz daivô ènne grôsse roudge gairatte.

Ep 12

Compléter :Aiprès aivoi yudjie tote lai vâprèe, les afaints que sont sôles aint drait è ènne boènne noune qu’ès maindgeant daivô ïn grôs peûtou.È fait fraid, lai bije çhiôçhe, tos les ojés s’aibritant, è n’y è que tyétyes meusattes èt trâs péss’rèts qu’oûejant allaie d’feûs.Traduire 1) Ç’ât ïn bé dûemoinne d’huvie, les afaints sont tchie yote grant-mére, siétès â long di fouénat, ès maindgeant di toétché ès pammes. 2) Nos cousins ont fait un grand bonhomme de neige et lui ont fait un nez avec une grosse carotte rouge.

Ep12_L2

Exercices

C' maitïn, i aî vu ènne hèlombratte : ç'ât le r'toué di paitchi-feûs, des bés djouès, lai naiture que s’ révoiye, les vaitches que r’trovant lai frâtche hierbe, les aîchattes que vaint de çhoé en çhoé, promâsse d'ènne novèlle récôlte de mie.Les oûejés çhiôtant, coitchies dains les aîbres. Quéqu'yüns aipprâtant yos niés. Poi-côps, an s’ crairait dje â tchâtemps, mains ne rébians pe lai dire : “en aivri, ne te détieuvre pe d' ïn flè ! “

Le r'toué di paitchi-feûs

Dousieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Les hirondelles sont revenues, pourtant il n'y a que quelques mouches à manger !Les .......................r'venies, ................. è n'y é ....................... moûetches è .................. !Les petits oiseaux ont fait leur nid quelque part dans un arbre du verger.Les ...................aint fait ................. .............. dains ............................. di voirdgie.Le proverbe dit qu'en avril il ne faut pas se découvrir d'un fil.Lai ..... dit qu'............, è .............se ................. d'ïn ................Traduire : 1) Je veux bien te donner du miel, mais il te faut attendre (aittendre) un petit peu, je n'ai que quelques abeilles... ! La récolte de pommes sera bonne, le printemps a été chaud et les abeilles ont bien travaillé (oeûvrè).2) Bote ton mainté, te t’ crais â tchâtemps, mains ç'ât dempie le r'toué di bon temps ! Poi-côps, i ainmrôs bïn que le temps s'râteuche .....lai naiture ât se djôlie â paitchi-feûs....

Ep 12

Compléter :Les hèlombrattes sont r'venies, poétchaint è n'y é que quéques moûetches è maindgie !Les p'tèts oûejés aint fait yot nié quéqu' paît dains ïn aîbre di voirdgie.Lai dire dit qu'en aivri, è ne fât pe se détieuvri d'ïn flè.Traduire 1) I veus bïn te bèyie di mie, mains è t’ fât aittendre ïn p'tèt pô , i n'aî que quéques aîchattes....!Lai récôlte de pammes s'ré boènne, le paitchi-feûs ât aivu tchâd èt peus les aîchattes aint bïn oeûvrè. 2) Mets ton manteau, tu te crois en été mais c'est seulement le retour du printemps !Parfois, j'aimerais bien que le temps s'arrête ….la nature est si jolie au printemps....

Ep12_L3

Exercices

Lou tchâtemps, po les dgens d’lai vèlle, ç’ât bïn s’vent ïn siéjaint môment de condgies en lai rive de lai mèe, dôs les rés dourès di s’raye.Po les paiyisains ç’ât pus malaîjie : les grôs ôvraidges, lai touffe… . Mains an peut aidmirie les biondes moûechons qu’ondoiyant c’ment des vâdyes muattes.En vèlle, nôs f’sans lai féte è lai Sïnt Djean, â 14 de djuyèt …. Èt peus, ç’ât piaijaint de s’sietaie daivô les aimis, po l’apéro, en l’ailombre d’vaint les caibairèts.Lou tchâtemps raimoène âchi les fétes de v’laidges : lai dyïndye, lai dainse, lou vïn bïn frât, les écâçhèts, les djôyous breûyèts des afaints …. Niün n’ât renfrognou.

Les piaîjis di tchâtemps

Trâjieme Yeçon

Corrigé

Compléter : Après la canicule de la journée nous aimons quand vient le soir plus frais et plus agréable. Aiprés ………. d’lai djoénèe, nôs …………. tiaind qu’ ………… lou soi pus ………. èt pus ………Les joyeux éclats de rire des enfants énervent les vieux maussades.Les ………………………………….. des aifaints ……………………………… des véyes …………………Pour mes vacances d’été, je n’ai pas besoin de la mer et du soleil, c’est plus plaisant d’être à l’ombre.Po mes …………… di tchâtemps, i ……………………………………. d’lai mèe et di s’roiye, ç’ât pus ……….. d’étre ……………………….Traduire : 1) Les jeunes passent leurs vacances à regarder (raivoétie) la mer et les vagues, je ne trouve pas cela plaisant et je ne viendrais pas avec eux. Cet été nous avons du soleil à satiété, il faudrait rester à l’ombre jusqu’au soir. En juillet les moissons sont souvent pénibles avec la grosse chaleur et les orages Vous venez ? Nous allons prendre un apéritif bien frais au café à côté.2) Tchie nôs lou tchâtemps ç’ât poi-côps lai touffe, mains poi-côps èl ât frât et renfrognou daivô lai pieudge. Les véyes s’pyainjant tôdje, ès diant qu’lou temps d’vïnt fô, qu’èl était pus siéjaint tiaind qu’ès étïnt djûenes. I en aî prou d’les ôyi, âch’bïn l’ôvraidge des paiyisains n’ât djanmais aivu aîjie, èt peus è nôs fât pâre lou temps c’ment qu’è vïnt.

Ep 12

Compléter :Aiprés lai touffe d’lai djoénèe, nôs ainmans tiaind qu’vïnt lou soi pus frât èt pus siéjaint.Les djôyous écâçhèts des afaints étchâdant lai misse des véyes renfrognous.Po mes condgies di tchâtemps, i n’aî p’fâte d’lai mèe èt di s’raye, ç’ât pus piaijaint d’étre en l’ailombre.Traduire 1) Les djûenes péssant yos condgies è raivoétie lai mèe et les vâdyes : i n’trove pe çoli piaijaint èt i n’vïnrôs pe daivô yôs. Ci tchâtemps nôs ains di s’raye è r’bousse meûtè, è farait d’moéraie en l’ailombre djunqu’â soi. En djuyèt les moûechons sont s’vent malaîjies daivô lai touffe èt les oûeraidges. Vôs vïntes ? Nôs allans pâre ïn apéro bïn frât â caibairèt â long.2)Chez nous l’été c’est parfois la grosse chaleur, mais parfois il est frais et maussade avec la pluie. Les vieux se plaignent toujours, ils disent que le temps devient fou, qu’il était plus agréable quand ils étaient jeunes. J’en ai assez de les entendre, d’ailleurs (aussi bien) le travail des paysans n’a jamais été facile et il nous faut prendre le temps comme il vient.

Ep12_L4

Exercices

Tiaind que l’ouêre çhôçhe, c’ment ïn baîjie d’aidûe èt qu’les d’jouès s’rédujant, èl ât grant temps de nenttayie èt vérifiaie les utis aivaint que d’les randgie. Ç’ât quâsi l’huvie.Nôs se r’trovans aidonc tus ensoinne po r’mijie les pammes de tiere. Aiprès les premieres dgealèes, tot comptant, les moûtches feuyes tchoiyant, en tote libretè, en f’saint ïn taipis gribolè.Portchaiyans de ces dries d’jouès de bé po tieudre les fruts, sondgie ès bons touètchés, tchoisi des bés tchôs po faire les fies-tchôs. Ç’ât dempie aiprès lai Teûssaint qu’les lôvrèes r’paraint â care di fouénat.

L'herbâ

Tyaitrieme Yeçon

Corrigé

Compléter :Quand l’automne arrive il est grand temps de cueillir les pommes et d'en conserver une partie pour les manger durant l’hiver.Tiaind que …….., èl ât grant temps de …….. èt peus d’en …….ènne paitchie po les ……. l’huvie.Quand il fait beau, on ramasse les pommes de terre qui ont été laissées sur le champ.Tiaind …….., an raimésse les pammes de tiere …….. léchies …… le tchaimp.Les feuilles qui tombent des arbres sont ramassées pour couvrir les plantes du jardin qui gèlent en hiver.Les feuyes …….sont raiméssèes ……. les piaîntes di tieutchi que ……. en huvie.Traduire : 1) En automne, il y a quelquefois de belles journées qu’on appelle été de la saint Martin. 2) Di temps des lôvrèes, â long di fouénat, les dgens se raissembyïnt po djûere (jouer) mains âchi po faire de lai p’tète bésigne.

Ep 12

Compléter :Tiaind que l’herbâ airrive, èl ât grant temps de tieudre les pammes èt peus d’en vadgaie ènne paitchie po les maindgie duraint l’huvie. Tiaind qu’è fait bè, an raimésse les pammes de tiere que sont aivu léchies tchu le tchaimp.Les feuyes que tchoiyant des aibres sont raiméssèes po tieuvri les piaîntes di tieutchi que dgealant en huvie.Traduire 1) En herbâ, è y é quéques côps de bèlles djoénèes qu’an aippeule le tchâtemps de lai Sïnt Maitchïn.2) Durant les veillées, à côté du fourneau, les gens se rassemblaient pour jouer mais aussi pour faire de petits travaux.

reponse test

TEST SONORE

INDEX

Quelques points particuliers de grammaire.

Suite aux épisodes 9 à 12

Remarques grammaticales

Qu'avez-vous retenu des épisodes 9 à 12 ? Testez-vous sur ce quiz...

Quiz

De nouveaux éléments sur la prononciation...

Comment prononcer

Bilan 3

+ info

+ info

Quiz

Attention, distinguerFrançais : un l’article = en patois ïn ex: ïn boûebe.Français : un l’adjectif numéral = en patois ün Français : l’un, les uns = yün, les ünsY règle d’écriture Y ne se combine pas avec la voyelle qui le précèdepouvoir = en patois poyaie la salle de séjour = en patois le poiyePaysan = paiyisain voyage = voiyaidgeLes Articles Articles masculins: le, lo louLeur prononciation très faible est proche de l’élision. Le est le plus courant alors que lou domine dans le pays de Montbéliard , lo se retrouve en Ajoie Article féminin lai est aussi moins appuyé ex : lai vaitche, lai poûetche, lai mâjon.Article pluriel les en patois = les PrononciationÇh « se prononce comme le ich allemand écrit Vatré dans son glossaire, il faut ajouter un i dans sa prononciation»Ex clou = çho qui se lit çhio. Pour éviter toute erreur on peut introduire un i dans l’écriture Souffler = çhiouçhiaie clouer = çhioulaie Siffler = çhiotaie fleurir = çhieûri Faible = çhiaile fermer = çhiore

La prononciation de notre patois: derniers éléments

La suite

La règle d’écriture :Français : à = en patois : è Ex : c’te vaitche ât è mon véjïnFrançais : au = en patois : â Ex : i d’moère â v’laidgeFrançais : aux = en patois : ès Ex : i bèye di biè ès dgerainnesAttention, distinguer :Français : qui ? interrogatif Patois : tiu ? Ex : è djûe daivô tiu ? Il joue avec qui ?Français : qui relatif Patois : que Ex : l’hanne qu’ât v’ni. L’homme qui est venu Lai féye que pûere. La fille qui pleure. Attention, distinguer :è : préposition = à (ci-dessus) ex : i vais è l’écôle je vais à l’écoleè pronom personnel, 3° personne masculin singulier ex : è m’étchâde lai misse. Il me tape sur les nerfs (il m’échauffe la rate)é , verbe avoir 3° personne du singulier au présent. ex : mon boûebe é des grants pois. Mon garçon a des cheveux longs.

Remarques grammaticales

Particularités grammaticales, typiques du patois.Lorsqu’il utilise la tournure : faire + infinitif (factitif), le patois intercale toujours un è de liaison.Ex : i vôs fais è saivoi. Je vous fais savoir. Te veus m’faire è craire qu’les dgerainnes aint des deints. Tu veux me faire croire que les poules ont des dents.Pour les verbes pronominaux le patois utilise toujours se pour les trois personnes du pluriel.Ex : i m’révije / te t’révijes /è s’révije /nôs s’révijans / vôs s’révijèz / ès s’révijantFaux amisComme dans toutes les langues ils sont nombreux en patois.Vous avez sans doute repéré :lai goûerdge = la bouche frât (fém. frâtche) = frais fraid (féminin fraide) = froid épreûvaie = essayer l’harmonica = l’accordéon â long = à côtégrôs (grôsse) = important (ou grand au sens d’important) Ex : ïn grôs chir : un Monsieur important ïn grôs môtie : une grande église

Suite des remarques grammaticales

INDEX

TRaduction

Texte du test sonore

Les seûv’nis de l’afaince sont c’ment des imaidges que v’niant, s’en vaint , que r’viniant poi-côps èt que r’paitchant tot comptant.I ôs tôdje lou tchïn de l’onçhiot, les dgerainnes d’lai grant-mére daivô yot’pou… I vois les tchaits biancs èt nois di véjïn que raitnïnt dains lai graindge, les boérèts â long d’lai r’viere, les tchievres que ritïnt dains l’hierbe voidge èt les çhoés di voirdgie ...I m’révije des rotes d’afaints bïn vêtis, bïn éyeutchis que s’dépadgïnt chu lou tch’mïn de l’écôle, quéques üns encouè endremis dains le p’tèt maitïn frât èt les siéjainnes sentous di paitchi-feûs.Bïn s’vent i m’râtôs, tot po moi, lou soi tchie lou crovoidgie, po aidmirie ses utis èt son ôvraidge. C’n’était pe ïn poirajou, mains è s’engraingnait quéques côps tiaind qu’an lu étchâdait lai misse. Lou tchaipu, de l’âtre sen d’lai vie, était pus aibiéchaint.En huvie, è lai d’mé des cïntçhe, lai neût tchoéyait dje, mains les écôlies d’moérïnt è djûere dains lai nadge, daivô de djoyous écâçhèts. Ran n’poyait les sôlaie.Les vèyes diant que tos ces piaîjaints môments sont predjus, mains, è n’en tchât, ç’ât aitçhe que nôs vadgerains tôdje dains nôs tiûeres èt dains nôs sondges. Èt peus, portchaiyans des piaîjis de tçhètçhe djouè ! Dâli nôs ne s’rains pe de vèyes renfrognous !

INDEX

Patience la suite arrive bientôt

A venir

Serge

Maîtrise la musique des mots patois avec le bon accent

Martine

S’est occupée régulièrement de l’attelage et pour qu’il continue d’allaie de l’avaint en lu aippotchaint de l’aivouaine.

Marianne

A bien mené l’attelage pour qu’il continue de tirie le tchie. Lorsque cela traîne, elle n’utilise pas lai rieme, èlle ne vait peu drie le tchie po boussaie, mains a timon po tirie.

Jean-Paul

Pour un qui le parlait peu il s'est bien débrouillé. Il est encore un des derniers à avoir dans son entourage de ces que le djasant encoé : un produit rare.

Jean

Ât tchoi tout gamin dans le patois de son Cotchavon qui se limitait à la vie du village. Ainsi malgré un vocabulaire limité, son oreille est sensible à la musique des mots.

François

L’hanne des mots, il les collectionne, ce qui le pousse à dépasser les frontières comme en témoigne son lexique.

Lai rote des bésaignoux èt bésaignouses

"Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore"

Expetenda tincidunt in sed, ex partem placerat sea, porro commodo ex eam. His putant aeterno interesset at. Usu ea mundi tincidunt, omnium virtute aliquando ius ex. Ea aperiri sententiae duo. Usu nullam dolorum quaestio ei, sit vidit facilisis ea. Per ne impedit iracundia neglegentur. Consetetur neglegentur eum ut, vis animal legimus inimicus id.

Lorem ipsum dolor

+ info

Lorem ipsum dolor sit amet

Est ei erat mucius quaeque. Ei his quas phaedrum, efficiantur mediocritatem ne sed, hinc oratio blandit ei sed blandit.

Step 03

His audiam deserunt in, eum ubique voluptatibus ten reque dicta usu. Ne rebum dissentiet eam, vim omnis deseruisse.

Step 02

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Step 01

Process

+ info

+ info

+ info

AUTHOR'S NAME

"Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam"

Lorem ipsum dolor sit amet

Process

Step 4

Ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip

Step 3

Duis autem vel eum irem dolor in hendrerit

Ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip

Duis autem vel eum irem dolor in hendrerit

Step 2

Step 1

+ info

+ info

+ info

+ info

Lorem ipsum dolor sit amet, conser adipiscing elit, sed diam nonumy nibh euismod tincidunt utwisi enim ad elit

Lecture

5%

Teach others

Practice doing

Discussion

Demonstration

Audiovisual

Reading

How do we learn?

The learning pyramid

10%

20%

30%

50%

75%

95%

05

Vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et eu feugiat nulla facilisis

Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit autem

Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation veniam

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit ipsum

1990

2030

2010

2020

Qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis qui blandit

2000

Lorem ipsum dolor sit amet

Timeline

Step 4

Ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip

Step 3

Duis autem vel eum irem dolor in hendrerit

Ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip

Duis autem vel eum irem dolor in hendrerit

Step 2

Step 1

Lorem ipsum dolor sit amet

Process

+ info

+ info

+ info

+ info

Comparison

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum

Lorem ipsum

+ info

+ info

Lorem ipsum dolor sit amet

Timeline

2030

Lorem ipsum dolor sit amet consequiat

2020

Lorem ipsum dolor sit amet consequiat

2010

Lorem ipsum dolor sit amet consequiat

2000

Lorem ipsum dolor sit amet consequiat

1990

Lorem ipsum dolor sit amet consequiat

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit

Lorem ipsum dolor sit amet

Map

+ info

lorem ipsum dolor sit

71%

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.Duis autem vel eum iriure dolor in.

Data

+ info

+ info

+ info

+ info

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum

Lorem ipsum

Lorem ipsum

Lorem ipsum

  • Lorem ipsum dolor
  • Consecter adipiscing
  • Lorem ipsum dolor
  • Consecter adipiscing
  • Lorem ipsum dolor
  • Consecter adipiscing

Lorem ipsum 04

Lorem ipsum 03

Lorem ipsum 02

Lorem ipsum 01

  • Lorem ipsum dolor
  • Consecter adipiscing

Lorem ipsum dolor sit

Team

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy

Thanks!

1 – Il a neigé toute la nuit, la nature semble endormie sous un grand et épais drap blanc.2 – Les enfants en avaient rêvé, la neige est tombée. On peut entendre toute une équipe rire en faisant des batailles de boules de neige.3 – Mais il faut aussi penser aux vieilles personnes qui ne sortent plus dehors car c’est glissant. Elles ont peur de se casser une jambe.

1 – Joseph, comment tu vas aujourd’hui ? Tu es encore fâché ? 2 – Tais-toi ! C’est notre voisin d’en face qui me fait suer avec ses chiens. 3 – Ah ! Celui qui nous casse les oreilles avec sa tondeuse ? Il ferait mieux d’avoir une chèvre ! 4 – Ah non, pardi ! Elle viendrait manger toutes mes salades !

Ce matin, j’ai vu une hirondelle : c’est le retour du printemps, des beaux jours, la nature qui se réveille, les vaches qui retrouvent l’herbe fraiche, les abeilles qui vont de fleur en fleur, promesse d’une nouvelle récolte de miel.Les oiseaux sifflent cachés dans les arbres. Quelques-uns préparent leurs nids. Parfois on se croirait déjà en été mais n’oublions pas le proverbe : « En avril, ne te découvre pas d’un fil ».

L’été, pour les citadins, c’est bien souvent un agréable moment de vacances au bord de la mer, sous les rayons dorés du soleil.Pour les paysans c’est plus difficile : les gros travaux, la canicule ... Mais on peut admirer les moissons blondes qui ondulent comme des vagues muettes.En ville, nous faisons la fête à la Saint Jean, au 14 juillet …. Et c’est plaisant de s’asseoir avec les amis, pour l’apéro, à l’ombre devant les cafés.L’été ramène aussi les fêtes de villages : la musique, la danse, le vin bien frais, les éclats de rire, les cris joyeux des enfants … Personne n’est maussade.

1 – Je me rappelle d’un garde-champêtre qui n’était pas commode. Il devenait méchant quand il avait bu, il ne fallait pas le chatouiller ! 2 – Même s’ils en avaient peur, les enfants allaient le provoquer pour l’entendre gueuler. 3 – Est-ce qu’il était respecté tout de même ? 4 – Il fallait bien, de toute façon on ne pouvait pas le mettre à la porte.

1 – De nos jours, ceux qui nous embêtent le plus, ce sont les gens de la ville qui viennent habiter dans les villages. 2 – Ils ne supportent plus rien : ni les cloches qui sonnent l’angélus, ni les coqs qui chantent, ni les odeurs de fumier… 3 – Et les chiens qui aboient, les cloches des vaches et les tracteurs qui salissent la route… 4 – Eh oui, il y en a toujours pour nous casser les pieds !

Quand le vent souffle, comme un baiser d’adieu et que les jours diminuent, il est grand temps de nettoyer et vérifier les outils avant de les ranger. C’est presque l’hiver.Nous nous retrouvons alors tous ensemble pour rentrer les pommes de terre. Après les premières gelées, tout de suite les feuilles mortes tombent, en toute liberté, en faisant un tapis bigarré. Profitons de ces derniers jours de beau pour cueillir les fruits, rêver aux bonnes tartes, choisir des beaux choux pour faire la choucroute. C’est seulement après la Toussaint que les veillées reprendront au coin du fourneau.

1 – Bonjour, voisin, je te fais encore remarquer que tes chiens courent partout ! 2 – Ils viennent apeurer les enfants, cela ne peut plus durer ! 3 – Eh bien, moi, je m’en fiche et j’en ai marre de t’entendre te plaindre à satiété ! 4 – Arrête ta rengaine, tu me fatigues et tu me tapes sur les nerfs !