Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Passez une journée en immersion dans le quotidien de La Chapelle au début du XXème siècle en suivant un habitant du quartier.

Crédits

Découvrez La Chapelle Numérique

La "Chapelle Numérique" est un projet de mémoire numérique initié par la bibliothèque Václav Havel, qui collecte et met en commun les ressources numérisées du quartier la Chapelle (18e).

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'image de fond

Cliquez ici pour passer au dialogue suivant

Cliquez ici pour en savoir plus

Tiens te voilà toi ! Alors comme ça, tu penses connaître le quartier de La Chapelle ? Allez suis moi !

Le quartier de La Chapelle faisait partie d'une ancienne commune qui avait pour centre l'église Saint-Denys de La Chapelle. Il est rattaché à Paris en 1860 et devient ainsi le 72ème quartier administratif de la capitale.

Cliquez sur le tramway pour vous rendre au magasin

Commençons par nous rendre Aux enfants de La Chapelle, je dois y acheter un costume pour la communion de mon fils.

Cette petite merveille fonctionne au gaz comme beaucoup de choses à La Chapelle grâce à l'usine située juste à côté, à la Villette.

Avais-tu déjà vu une machine aussi fabuleuse ?

Cliquez ici pour du contenu supplémentaire

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'image de fond

Le gaz tient une place importante à La Chapelle depuis 1856, date de la construction d’une usine à gaz à La Villette qui ne va cesser de s'étendre. Située à un emplacement stratégique à proximité du chemin de fer et du canal, d'immenses gazomètres y sont construits dans la première moitié du XXème siècle. Le gaz sert à éclairer ainsi qu'à chauffer les habitants de La Chapelle, autant dans les immeubles que dans la rue. Les calorifères, appareils de chauffage, autour desquels les gens les plus démunis venaient se réchauffer se trouvaient sur le boulevard de La Chapelle. Le gaz de la chapelle est également mentionné dans la chanson d'Aristide Bruant consacrée au quartier de La Chapelle : Paroles de la chanson d'Aristide Bruant intitulé "A La Chapelle" : "Quand les heur's a tomb'nt comm' des glas,La nuit quand i' fait du verglas,Ou quand la neige a' s'amoncelle?A la Chapelle, On a frio, du haut en bas,Car on a ni chaussett's, ni bas;On transpir' pas dans la flanelle,A la Chapelle, On a beau s'payer des souliers,On a tout d'même frisquet aux pieds,Car les souliers n'ont pas d'semelle,A la Chapelle, Dans l'temps, sous l'abri, tous les soirs,On allumait trois grands chauffoirs,Pour empêcher que l'peuple i' gèle,A la Chapelle, Alors on s'en foutait du froid!Là-d'ssous on était comm' chez soi,El' gaz i' nous servait d'chandelle,A la Chapelle, Mais l'quartier d'venait trop rupin,Tous les sans-sou, tous les sans-painRadinaient tous, même ceux d'Grenelle,A la Chapelle, Et v'là porquoi qu'l'hiver suivant,On n'nous a pus foutu qu'du vent,Et l'vent n'est pas chaud, quand i' gèle,A la Chapelle, Aussi, maint'nant qu'on a pus d'feu,On n'se chauffe pus, on grinche un peu,I' fait moins froid à la Nouvelle,Qu'à la Chapelle."

Cliquez sur la rue pour sortir du tramway

On y mène aussi des expérimentations aéronautiques. As-tu remarqué cet aventurier du ciel avec son ballon ?

In Compagnie Parisienne d'Eclairage et de Chauffage par le Gaz - Service des travaux mécaniques - Laboratoire des appareils à gaz - Tome I - côte Rés. 5689-1

Tu vois, ici, tu peux tout acheter sans avoir le moindre sou en poche grâce aux crédits. La réclame de ce magasin me fait bien rire !

Cliquez sur les affiches pour les voir en grand

Fondé en 1852, Aux enfants de La Chapelle axe sa stratégie de vente sur les facilités de paiement telles que les crédits ainsi que sur la qualité des vêtements. M. Haguenauer use beaucoup de l'humour dans ses messages publicitaires pour le moins originaux. La maison occupera le 114 bis de la rue de la Chapelle, puis ouvrira un autre magasin au 94 de la même rue, avant d'occuper brièvement à son apogée le 88 de la bien connue rue de Rivoli de 1970 à 1972. La vidéo ci-dessous donne à voir Pierre Bellemare et Jean-Paul Rouland chantant une fameuse chanson publicitaire du magasin des années 1950 :

Bien, maintenant tu préfères aller au marché ou à l'usine de chocolat ?

Au marché, j'ai bien envie d'un poulet

A l'usine de chocolat miam...

Regarde moi cet endroit gigantesque ! Fondée en 1775, l'entreprise joint à ses produit des images chromolitograhiques représentant des scènes populaires et des personnages historiques.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'image de fond

Images imprimées par des pierres couleur par couleur.

Jette donc un oeil à ma collection !

Cliquez ici pour accèder à plus d'images

"Un dossier" ahaha Ces images m'amusent énormement !

N’as-tu pas soif ? J’ai le gosier complètement sec ! Allons boire un coup au Roi du café !

Tu peux demander à ce brave homme que tu aperçois en noir de t'expliquer l'histoire du marché. Moi je vais acheter un poulet.

Cliquez sur l'homme en noir

Pourquoi ces marchands nous regardent-ils tous comme ça ?

Cliquer ici pour en savoir plus sur l'image de fond

Carte postale provenant de la collection Danielle Lacroix représentant le marché de la Chapelle rue de l'olive.

Alors comme ça tu souhaites connaître l'histoire du marché ? Savais-tu qu'on a toujours commercé ici ? Déjà au Moyen-âge, il y avait une foire, dit la foire du Lendit. En 1556, elle fut déplacée à l’intérieur des murs de Saint-Denis à cause des guerres.

Carte postale provenant de la collection Danielle Lacroix représentant le marché de la Chapelle rue de l'olive.

Tu veux savoir la suite ?

Oui, carrèment ça m'intéresse !

Non, ton histoire m'ennuie viel homme...

Carte postale provenant de la collection Danielle Lacroix représentant le marché de la Chapelle rue de l'olive.

En 1821, un marché consacré à la vente de vaches ouvre ses portes à la Chapelle. Et c’est en 1884 que commence la construction du marché tel que nous le connaissons par un architecte du nom de Auguste-Joseph Magne dans le style Baltard, mélangeant le fer, la fonte et le verre.

Carte postale provenant de la collection Danielle Lacroix représentant le marché de la Chapelle rue de l'olive.

Oui ma douce... j'arrive !

ETIENNE A TABLE !

Mission accomplie! N’as-tu pas soif ? J’ai le gosier complètement sec ! Allons boire un coup au Roi du café!

Carte postale provenant de la collection Danielle Lacroix représentant le marché de la Chapelle rue de l'olive.

Garçon ! Pouvez-vous nous servir trois verres de liqueur Dominicaine ?

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'image de fond

Oh ! Heu bonjour ! Je te présente mon ami Rose. Elle travaille pour la distillerie Debrise Frère.

Bonjour Joseph, je viens effectivement m’assurer de la bonne livraison de nos boissons. Mais buvons donc un verre ensemble.

Savais-tu que, malgré sa consonance exotique, cette liqueur venait de la Chapelle ?

Ah bah on peut dire qu’à la Chapelle on sait bien vivre avec nos nombreux marchands de vin et nos cafés.

La distillerie Debrise frères, fondée en 1863 au 260 rue de La Chapelle, produit aussi la Tangérine, le Curaçao ou encore le Cordial Hautefeuille et entrepose le fameux rhum Negrita avec les liqueurs Bardinet. L'entreprise remporte d'ailleurs une médaille d'or à l'exposition universelle de Paris en 1889, suite à quoi elle ouvre une fabrique de liqueur à Saint-Denis, en plus de son siège social et de son magasin rue de La Chapelle. L'histoire se termine à la fin des années 1930, après le décès de Louis Debrise en 1934.

On trouve beaucoup de lieux de restauration et de boisson à La Chapelle. En 1854, le quartier ne compte pas moins de 222 marchands de vins, 71 nourrisseurs ainsi que 52 restaurants et cafés. C'est aussi à La Chapelle qu'est fabriqué le matériel d'embouteillage, comme des robinets de tirage par exemple, de nombreux cafés, brasseries et entrepôts parisiens. Effectivement, l’entreprise d’Emile Gérodolle implantée dans la rue Marc Séguin entre autres compte parmi ces 450 clients au début du XXème les firmes Picon, Dubonnet ou encore Nicolas.

Hum... Avec Rose nous aimerions aller au cinéma. Si tu es fatigué tu peux aussi rentrer te coucher.

Je rentre. Amusez vous bien les tourteraux !

Moi ? Fatigué ? N'importe quoi !

On ne manque pas de cinémas à La Chapelle comme tu peux le voir. Depuis peu, de fastueux établissements apparaissent comme le Barbès Palace ou l’Artistic cinéma Myrha.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l'image de fond

De plus humbles salles existent aussi pour les plus nécessiteux comme le Cinéma Stephenson. Il offre les prix les plus bas du quartier mais il peut arriver d’entendre les trains de la gare du Nord pendant la séance.

Nous voici au Palace Torcy, une ancienne salle de concert reconvertie en cinéma depuis cette année. Il y a foule ! Est-ce qu'on ne pourrait pas aller voir ailleurs ?

J'ai avec moi ce programme du cinéma Ordener, donne le donc à Joseph.

Glissez le programme jusqu'à Joseph

Selectionnez le film que vous voulez voir

Vite, trouvons une place !

Fichtre ! j'ai oublié mon portefeuille !

Cliquez sur la pancarte du cinéma pour y accéder

Je vais raccompagner Rose... Tu sauras rentrer seul ?

Retour à l'accueil

Crédits

Il s'appuie sur les recherche de Julien Broquet réalisées dans le cadre d'une exposition sur les métiers de La Chapelle

Crédits

Ce projet de médiation numérique a été réalisé par Antoine Tribout dans le cadre d'un stage de deuxième année de master Expertise et médiation culturelle (Université de Lorraine).

Merci à Manon Maurin et Jean-Baptiste Loiseau pour leurs relectures et leurs précieux conseils.