Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Actus

Bienvenue sur la classe virtuelle

Madame Lassauce

2nd

T 3

Séance 3 bis

Séance 4

Chap1

Chap 2

Chap 3

T1

POur aller revoir le plan de travail du thème 1 Cliquez ici

T3

Séance 3

Séance 2

Séance 1

Séance 1

Séance 2

Séance 1

Séance 1

T 2

Séance 2 : film

GUillaume et les garçon à table! L'identité sexuelle

2nd

10h

11h30

Correction séance 1

séance 4

séance 5

séance 3

Cours

Cours

séance 2

Logiciel sry

Arguments

Révisions

Terminal es

Thème 3 : Une histoire du vivant

Séance 1

Sé ance 2

Cours

Séance 3

evolution de l'oeil

Terminal es

Thème 1 : L'atmosphère terrestre et la vie

Séquence 2 : Le cours

Séquence 1 : Le cours

Séquence 1: Séance 3

Séquence 1 : Séance 2

Le cours

Séquence 1 : Séance 1

Thème 3 : Un histoire du vivant

Term Enseignement Scientifique Séquence 1 La biodiversité et son évolution Thème 3 : Une histoire du vivant Séance 1 : La mesure de la biodiversité planctonique grâce à la bio-informatique Du bateau au labo. La goélette scientifique Tara a quitté son port d’attache de Lorient le 28 mai 2016 pour sillonner l’océan Pacifique sur près de 100 000 km pendant plus de deux ans. Avec à son bord une équipe scientifique interdisciplinaire coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM), l’objectif est d’ausculter de manière inédite la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions anthropiques. Objectif Évaluer la biodiversité à différentes échelles spatiales et temporelles représente un enjeu majeur pour comprendre sa dynamique et les conséquences des actions humaines. Les populations évoluent au cours du temps. Des modèles mathématiques probabilistes et des outils statistiques permettent d’étudier les mécanismes évolutifs impliques. Activité Support Critère de réussite A l’aide du lien genially rendez-vous sur l’expédition TARA et réaliser les deux missions demandées. Tara Expédition ou

  • Mon article présente un titre pertinent (adapté au sujet)
  • Mon article présente les méthodes utilisées par les scientifiques et le cadre du projet de recherche
  • Le texte est pertinent (en lien avec le problème à résoudre et les études menées).
  • Les informations données sont justes. et extraites des études réalisées
  • Le texte est structuré en phrases qui ont du sens
  • L’orthographe et la grammaire sont respectées
  • Des connecteurs logiques sont utilisés à bon escient
  • Les résultats et les informations en lien avec le problème posé sont relevés dans la vidéo et les docs produits des valeurs extraites du tableur et du graphique sont citéesl es notions de richesse spécifique et d'abondance relative sont construites sur les données de l'expédition. Une hypothèse d'explication aux différences de biodiversité entre les 4 stations est proposée en utilisant certaines données du tableau
Si la connexion a des difficultés retrouver dans les supports tous les liens vers les vidéos, sites associés. Logiciel blast ou tuto excel ou Tuto blast ou Production finale, nous attendons un article

Term Enseignement Scientifique Séquence 1 La biodiversité et son évolution Thème 3 : Une histoire du vivant Séance 3 : Le modèle Hardy Weinberg Le modèle Hardy Weinberg est une théorie de génétique des populations qui postule qu’ au sein d’une population « idéale » les fréquences alléliques et géntoypiques sont stables. Objectif : Démontrer comment les populations évoluent génétiquement au cours du temps La biodiversité n’est pas figée dans le temps. L’objectif ici est de savoir si une population évolue ou non. Pour vérifier si une population évolue, il faut déterminer sa composition génétique :

  • si la composition génétique change au fil des générations : la population évolue ;
  • si elle ne change pas au fil des générations : la population n’évolue pas. On parle alors de l’équilibre Hardy – Weinberg.
Le nom de cette loi (voir doc 2 p 192) vient de :
  • Godfrey Harold Hardy (1877 – 1947) : mathématicien anglais
  • Wilhelm Weinberg (1862 – 1937) : médecin allemand
Théorie de l’équation Hardy – Weinberg Afin de comprendre cette théorie, prenons un exemple : l’araignée paon (voir doc 3 ). Les araignées mâles attirent les femelles avec leur abdomen très coloré. Un gène code pour des tâches noires appelées « bumps » qui leur confèreraient un réel avantage sexuel. Il possède 2 allèles : A et a. L’allèle A code pour un contraste élevé et l’allèle a code pour un contraste faible.
  • Déterminer les 3 génotypes possibles avec ces deux allèles. Pour chaque génotype, indiquer s’il est homozygote ou hétérozygote et indiquer le phénotype associé (dans ce cas le degré de contraste des bumps).
Point méthode : Fréquence génotypique : fréquence de chaque génotype dans la population. Ne pas confondre avec : Fréquence allélique : fréquence de chaque allèle dans la population. La fréquence de l’allèle A sera noté p à f(A) = p La fréquence de l’allèle a sera noté q à f(a) = q En effet, chaque individu porte 2 allèles. Ce gène n’ayant que 2 allèles, on sait que p + q = 1 Cherchons les fréquences génotypiques à la génération 2 (G2) dans le cas d’une absence de mécanisme évolutif
  • A l’aide du document 3 compléter ce tableau de croisement avec les génotypes observés en G2 :
Chaque gamète a ……..% de chance de contenir l’allèle A et ……..% de chance de contenir l’allèle a. Gamète femelle Gamète mâle
  • Indiquer les 3 fréquences génotypiques à la génération 2.
  • Vérifier que le total correspond à 1.
Maintenant, calculons les fréquences alléliques à la génération 2 (G2) dans le cas d’une absence de mécanisme évolutif N’ayant pas le nombre d’individus à la génération 2, on ne peut pas utiliser la formule donnée précédemment (point méthode). On peut toutefois déduire les fréquences alléliques à partir des fréquences génotypiques. Ici, la fréquence de trouver l’allèle A dans la population correspond à la fréquence des individus (AA) et à la moitié des individus (Aa). Ainsi : f(A) G2 = f (AA) + f (Aa), de même f(a) G2 = f (aa) + f (Aa)
  • Calculer les fréquences alléliques de la G2.
Comparons les fréquences du modèle idéal de Hardy-Weinberg avec celles présentes réellement dans la nature :
  • Comparer les fréquences alléliques et génotypiques de la G1 et de la génération G2 dans ce cas particulier idéal avec celui réellement constaté dans la nature grâce au doc 3 p 193 puis indiquer si cette population évolue pour ce gène.
  • Montrer que la sélection sexuelle n’est pas l’unique force évolutive qui entre en jeu dans l’évolution de cette population grâce à une recherche internet sur l’araignée paon